Licence professionnelle Agronomie

Nature de la formation :
Diplôme national

Crédits ECTS :
60

Parcours :
  • Expertise agroenvironnementale et conduite de projet

Langue(s) d'enseignement :
Français

Lieu(x) de la formation :
AURILLAC

Pièce(s) jointe(s) à télécharger :
Télécharger la plaquette de la formation

Présentation

Objectifs de la formation

L’objectif est de former des professionnels compétents dans le domaine de l’agriculture et dans la gestion de l’environnement. Pour exercer le métier de conseiller agro-environnemental, le titulaire du diplôme doit savoir évaluer la qualité d’un écosystème en zone rurale (maîtrise des techniques d’analyse, interprétation et restitution des résultats). Il doit pouvoir évaluer les pratiques agricoles, déterminer leur impact et utiliser la réglementation afin de faire des propositions d’aménagement pour mieux concilier les objectifs de production et de préservation de l’environnement. Il doit accompagner la mise en œuvre de ces nouvelles pratiques sur un plan technique, législatif et financier. Il doit participer à des études d’aménagement en zone rurale et jouer le rôle de médiateur entre les différents partenaires.

Organisation de la formation

L'organisation de la formation se construit autour d'un projet global, porté par l’équipe pédagogique. La licence comporte une période initiale de formation de 19 semaines hors vacances scolaires (de septembre à février) soit 600 h. L’enseignement en présentiel représente 450 h réalisées sous forme de Cours Magistraux, de Travaux Dirigés et de 17 sorties sur le terrain. La finalité de ces sorties est de permettre aux étudiants d’avoir les compétences pour réaliser un diagnostic d’une exploitation au niveau des trois volets économique, social et environnemental, d’un bassin-versant, mais également de proposer aux élus d’un territoire des solutions pour un développement durable. Toutes ces rencontres doivent leur permettre d’élaborer un projet professionnel en prenant conscience de la diversité des métiers auxquels prépare cette licence professionnelle.

Le projet tuteuré représente 150h de travail personnel de la part des étudiants. Tous les sujets sont exclusivement proposés par des professionnels dans l’objectif de rapprocher les étudiants du monde du travail. Les sujets répondent à un besoin exprimé par des organismes publics ou privés. Le travail des étudiants est encadré par un représentant de la structure commanditaire et la responsable de la formation, disponibles pour répondre aux sollicitations des étudiants, pour les guider dans la recherche d’informations, pour les orienter dans l’élaboration du mémoire, ceci dans un souci de responsabilisation et d’autonomie des étudiants.

A partir du mois de février, et sur une période de 12 à 16 semaines, les étudiants effectuent un stage en milieu professionnel, en France ou à l’étranger.

L’offre de formation est structurée en Unités d’Enseignement (UE) capitalisables. Chaque unité d’enseignement a une valeur définie en crédits européens (ECTS). La formation est composée de 2 semestres, avec 30 crédits ECTS chacun ; le diplôme validé étant affecté de 60 crédits ECTS.

Les + de la formation

Les milieux professionnels ont joué un rôle prépondérant dans l’élaboration de cette formation. En effet, le contenu de la formation et les horaires affectés à chaque discipline sont le résultat de multiples rencontres avec les partenaires des différentes structures publiques ou privées : ADASEA, CPIE, CA, ONF, collectivités territoriales,…
Les lycées agricoles impliqués dans ce projet de licence ont mobilisé leur réseau naturel de relations professionnelles : chambres d’agriculture, coopératives et syndicats, groupements de producteurs, etc. Les étudiants côtoient le milieu professionnel dans toute sa diversité grâce à l’intervention de professionnels de la filière agroenvironnementale, représentants des structures pouvant potentiellement les recruter. L’accent a été mis dans cette formation sur la volonté d’amener les étudiants sur le terrain au contact des acteurs intervenant dans le monde agro-environnemental. Ceci se traduit par l’organisation de 17 sorties-terrain sur 19 semaines de présence. La finalité de ces sorties est de permettre aux étudiants d’avoir les compétences pour réaliser un diagnostic d’une exploitation au niveau des trois volets économique, social et environnemental, d’un bassin-versant, mais également de proposer aux élus d’un territoire des solutions pour un développement durable. Toutes ces rencontres doivent leur permettre d’élaborer un projet professionnel en prenant conscience de la diversité des métiers auxquels prépare cette licence professionnelle.

 

 

 

 

 

Competences et connaissances

Les objectifs de la formation sont de permettre aux étudiants d’entrer rapidement sur le marché du travail, et de leur donner les acquis et les compétences leur permettant d’exercer des missions propres aux métiers pour lesquels ils sont formés. La formation privilégie donc l’acquisition de connaissances appliquées et la maîtrise d’outils opérationnels pour être compétent dans le domaine de l’agriculture et la gestion de l’environnement. Les compétences recherchées relèvent autant de la connaissance des différents types de territoire, des écosystèmes, des exploitations et de leurs aménagements que de la gestion de l’environnement :

UE1 : Projet Professionnel Personnel – Anglais : connaître les techniques de recherche d’emploi, répondre à une offre d’emploi. Comprendre et restituer des informations en anglais technique ou courant.

UE2 : Fonctionnement des écosystèmes et pollutions : maîtriser les techniques de diagnostic de l’état d’un écosystème. Connaître les  techniques de remédiation et de valorisation des déchets agricoles.

UE3 : Connaissance et gestion durable de l’exploitation agricole : connaître les concepts de l’agriculture et du développement durables. Réaliser un diagnostic de la durabilité d’une exploitation. Evaluer les atouts, les contraintes agronomiques et économiques afin d’adapter les pratiques agricoles pour le respect de l’environnement.

UE4 : Connaissance et gestion des territoires ruraux - Conduite de projet : connaître la demande sociétale et les aménités rurales, savoir repérer les acteurs locaux et identifier leurs stratégies. Etablir le diagnostic des ressources naturelles, culturelles et patrimoniales d’un territoire.

UE5 : Projet tuteuré : lancer et mettre en œuvre un projet concret en groupe.

UE6 : Outils d’analyse et méthodes de communication : savoir gérer, traiter des données avec le SIG. Utiliser les techniques de communication et de médiation.

UE7 : Stage en entreprise : réaliser une mission avec rédaction et soutenance d’un mémoire.

Dimension Internationale

Les étudiants ont la possibilité de réaliser leur stage à l’étranger. Des adresses leur sont communiquées pour faciliter leur démarche de recherche de structure d’accueil. Une aide leur est également apportée par une enseignante anglophone du département pour toutes les formalités concernant les demandes de visa, mais également de bourses de la Région, de Fondations, etc.

Au cours de la formation, les étudiants ont le choix de passer l’examen du TOEIC. Ils ont ainsi à leur disposition une salle multimédia adaptée, ainsi que des logiciels d'auto-formation, ceci en plus de cours prévus spécifiquement pour la préparation de l’examen.

Les étudiants étrangers peuvent postuler pour la formation, via la plateforme « Etudier en France ».

L’UE1M2 est dédié à l’approfondissement des connaissances en anglais, en améliorant le vocabulaire tout en tenant compte de la spécificité de la formation et en donnant des outils de communication pour une pratique en milieu professionnel. Les 20h dédiées à ce module se font sous la forme de présentations de données scientifiques (résultats, graphiques, schémas…..) et d’études de textes portant sur des sujets d’études pertinents pour  la formation (législation environnementale, pollution de l’eau, rejets agricoles….).

Les rapports de projet tuteuré et de stage doivent également contenir un résumé en anglais, en plus de celui rédigé en français, avec l’aide éventuelle de l’enseignant du module.

Organisation pédagogique des langues étrangères

Tout l’enseignement est dispensé en français, mises à part les 20 heures dédiées au module d’anglais proprement dit.

Alternance

Formation ouverte en alternance

Type de contrat :

Stage

A partir du mois de février, sur une période de 12 à 16 semaines, les étudiants effectuent un stage en milieu professionnel, en France ou à l’étranger.

Une recherche personnelle des structures d’accueil est fortement encouragée par la responsable de formation. Afin d’aider les étudiants dans leur prospection et cibler les organismes susceptibles de les accueillir, un fichier contenant environ 300 adresses leur est fourni par la responsable de la formation. De plus, les maîtres de stage des années précédentes sont contactés par courrier afin de savoir s’ils veulent réitérer l’expérience d’encadrement.

Parallèlement, une des missions du Pôle Entreprises de l’IUT est de rechercher et gérer les stages pour les étudiants qui le souhaitent au travers d’un portefeuille de partenaires de plus de 2500 entreprises en France et à l’étranger.

Exemples de thématiques abordées pendant le stage :

- Valorisation des haies agricoles par la production de plaquettes bois ;

- Diagnostic environnemental d'une commune. Etude sur les perspectives environnementales et de développement ;

- Animation et mise en œuvre du Projet Agro-Environnemental et Climatique (PAEC) et des Mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) d'un site Natura 2000 ;

- Étude et mise en œuvre d'un système de culture sous serre photovoltaïque en agriculture biologique ;

- Participation au diagnostic agricole d'une communauté de communes ;

- Etude de faisabilité de la mise en place d'un atelier bio sur une exploitation agricole ;

- Diagnostic agricole et environnemental dans le cadre d'une remise en culture d'olivaies en friches.

Programme

Programme en cours de validation

Admission

Conditions

Les candidats doivent justifier d’un bac+2 ou d’un diplôme équivalent.

  • Formation Continue (salariés, demandeurs d’emploi, ...) - s’adresser au Pôle Entreprise (Tél : 04.73.17.70.12 / pe.iut@udamail.fr)

Pour les candidats hors union européenne, les consignes de candidature sont détaillées sur le site : https://iutweb.u-clermont1.fr/etudiants-etrangers.html.

Pré-requis

Formation initiale :

La licence professionnelle s’adresse aux titulaires d’un diplôme sanctionnant deux années d’enseignement supérieur validées dans un domaine de formation par exemple :

- D.U.T. Génie Biologique, options Agronomie et Génie de l’Environnement.

- L2 Sciences de la vie, Géographie, Aménagement et Développement Territorial.

- B.T.S.A. Analyse et conduite des systèmes d’exploitation, Gestion et protection de la nature, Productions animales, Gestion et maîtrise de l’eau, Technologies végétales, Gestion forestière, Productions horticoles, Aménagements paysagers,...

- Etudiants étrangers de niveau équivalent à bac + 2 dans les domaines de la biologie, l’agronomie ou l’environnement.

- Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) définie par les décrets 85-906 du 23 août 1985 et 2002-590 du 24 Avril 2002.

Le recrutement sera effectué après acceptation de leur dossier par une commission pédagogique.

Formation continue :

- Techniciens des organisations professionnelles agricoles et des collectivités territoriales.

- Techniciens de bureaux d’études, d’organismes certificateurs.

- Exploitants agricoles désirant ajouter à leur formation une approche intégrée des territoires.

Nombre de places : 26 places (y compris formation continue)

Droits de scolarité

Niveau Licence/DUT

Montant

Sans objet

Et après ?

Les métiers visés

Conseiller agro-environnemental, chargé d'études, agent de développement en agriculture, animateur syndical, responsable environnement, technicien d'organisations professionnelles agricoles et de collectivités territoriales, technicien de bureaux d’études, d’organismes certificateurs,...

Secteur(s) d'activités

Le Conseiller en Génie Agro-environnemental peut valoriser ses compétences au sein :

  • d’organismes professionnels agricoles (Chambre d’Agriculture, A.D.A.S.E.A., C.N.A.S.E.A., O.N.F., S.A.F.E.R., syndicats agricoles, coopératives agricoles, groupements d’intérêts économiques…).
  • de collectivités locales et territoriales (Conseil Régional, Conseil Départemental, Communautés de communes, Parcs Naturels Nationaux et Régionaux, Agences de l’Eau, Syndicats de Pays, Syndicats de rivière…).
  • dans les bureaux d’études en Environnement et Aménagement du territoire.
  • dans les organismes certificateurs de la qualification d’exploitation.
  • des structures d’enseignement dispensant des formations professionnelles agricoles.
  • des C.P.I.E., des Conservatoires des Espaces naturels.
  • des exploitations agricoles (élargissement des compétences d’agriculteurs les rendant plus opérationnels dans leur métier mais aussi dans leurs mandats d’élus dans les collectivités locales, les organisations professionnelles, etc.).

Poursuite d'études

La Licence Professionnelle délivre le grade de Licence et à ce titre s'insère dans le schéma LMD. Néanmoins, la vocation principale est l'insertion professionnelle.

Passerelles et réorientation

Sans objet

Enquetes d’insertion pro

Enquêtes d'insertion professionnelle

Contacts

Responsable

BONNET Muriel

Tél : +33471455754

Email : Muriel.BONNET @ udamail.fr

Contacts administratifs

Secrétariat :

Tél : 04 71 45 57 50

dept.bio15.iut@udamail.fr (dept.bio15.iut @ udamail.fr)

Scolarité :

Tél : 04 73 17 70 01/02/04

scola.iut@udamail.fr (Scola.iut @ udamail.fr)