Master Sciences du Médicament

Nature de la formation :
Diplôme national

Niveau du diplôme :
bac+5

Crédits ECTS :
120

Langue(s) d'enseignement :
Français

Modalité(s) de la formation :
Formation en présentiel

Lieu(x) de la formation :
CLERMONT-FERRAND
AUBIERE

Pièce(s) jointe(s) à télécharger :
Télécharger la plaquette de la formation

Présentation

Objectifs de la formation

Les finalités du master sont de former des professionnels capables de gérer la conception, le développement et la technologie de nouveaux principes actifs pour la pharmacie et de préparer aux carrières de recherche et du développement dans le domaine de l'étude des grandes pathologies en formant l'étudiant à la conception rationnelle d'outils pharmacologiques grâce à la mise en œuvre des méthodes innovantes de l'interface chimie-biologie. Il s’agit de donner à de futurs cadres une expertise polyvalente, scientifique, technique et réglementaire, avec une ouverture sur la vie en entreprise ou en Laboratoire de Recherche. Le master propose ainsi un continuum d’enseignements sur toutes les phases de la recherche et du développement du médicament. L’originalité de la formation réside dans le fait qu’elle permet à l’étudiant d’avoir une vue d’ensemble complète de la conception du médicament, de la synthèse à la mise sur le marché, par un socle d’U.E. communes obligatoires tout en lui offrant une spécialisation par le jeu des enseignements optionnels.

Organisation de la formation

Le master « Sciences du Médicament » accueille, et c’est une de ses originalités pédagogiques, des étudiants de formation différente (chimie, pharmacologie, biologie, nutrition). Après une remise à niveau (chimie ou biologie selon le cursus antérieur de l’étudiant), le master propose en M1 une formation générale qui se situe pour partie à l’interface chimie/biologie, axée sur la connaissance du médicament et du domaine pharmaceutique. Dans cette mention, la première année a donc pour objectif de consolider les connaissances de base des étudiants issus des filières chimiques, biologiques et pharmacologiques, pharmaceutiques et médicales, en termes de synthèse chimique, d’analyse, et de mécanismes biologiques au niveau moléculaire. La formation évolue ensuite vers des aspects plus ciblés du développement chimique, pré-clinique et clinique du médicament avec des enseignements optionnels dont le choix est guidé par l’équipe pédagogique en fonction des objectifs professionnels de l’étudiant. L’ensemble de ces connaissances permet ainsi à l’étudiant d’envisager des stratégies originales pour concevoir de nouvelles voies thérapeutiques. L’année de M1 se termine par un stage de 7 semaines minimum.

Le programme de M2 permet l’approfondissement des connaissances : il est basé sur des réflexions engagées avec les universitaires et les industriels locaux dans le cadre de la politique d’innovation et de transfert technologique mise en place par l’Université Clermont Auvergne. La formation théorique se déroule de septembre à fin décembre (1er semestre). Elle s’appuie sur des unités d’enseignements (U.E.) axées sur des aspects pharmacologiques et pharmacocinétiques, biotechnologiques, galéniques, chimiques, économiques, juridiques et réglementaires, sur le contrôle et l’assurance qualité ainsi que sur des U.E. beaucoup plus spécifiques tournées prioritairement vers 2 axes stratégiques définis en matière de recherche, le cancer et la douleur. La formation se termine en S4 par un stage de 5 mois minimum en laboratoire ou en entreprise.

En fonction des U.E. optionnelles choisies par l’étudiant tenant compte de son projet professionnel (orientation chimie ou biologie), le volume horaire total de la formation est compris entre 750 et 755 heures, les enseignements se déroulant pour moitié à la Faculté de Médecine/Pharmacie et pour moitié sur le campus des Cézeaux.

Les + de la formation

De par son organisation et son architecture, le master « Sciences du Médicament » présente de nombreux points forts :

- il s’agit d’une formation d’interface cohérente, unique et complète allant de la conception à la mise sur le marché d’un médicament avec une spécialisation progressive,

- le M1 comporte une remise à niveau différenciée permettant d'accueillir les étudiants de différentes origines,

- le faible taux d’échec aux examens, la bonne insertion professionnelle, la diversité des métiers et des postes occupés par les diplômés montre l'adéquation de la formation aux objectifs visés,

- une personnalisation du suivi et une aide à la construction du projet professionnel est mise en place,

- la formation bénéficie d’un bon adossement au secteur professionnel privé (Groupement des industries de santé. et du Médicament de la région Auvergne) et d’un adossement très solide à la recherche académique,

- des mises en situation sont fréquemment proposées aux étudiants au cours de la formation

- l’étudiant a accès à une grande diversité de terrains de stage

- la mention peut donner lieu à une certification professionnelle : expérimentation animale de niveau 1.

 

Competences et connaissances

La structure et le contenu des cours et des activités proposés mettent l’accent sur l’interdisciplinarité, l’apprentissage collaboratif, le développement de l’esprit d’analyse et de l’esprit critique. Il propose ainsi un continuum d’enseignements sur toutes les phases de la recherche et du développement du médicament dont le but est :

- d’apporter les connaissances fondamentales à la conception et l’étude de nouveaux principes actifs ainsi que les compétences en gestion de projet nécessaires pour réaliser le cahier des charges, participer au développement des produits, à l’analyse des résultats et à la prise de décision,

- de compléter les connaissances scientifiques et réglementaires dans les domaines de la Santé, de la conception, de la mise au point des formes pharmaceutiques et de leur étude en pharmacologie, préclinique et clinique.

 

Au terme du master, l’étudiant acquiert :

des compétences scientifiques générales :

Explorer un sujet de recherche,

- Rechercher et analyser la documentation relative au sujet étudié,

- S’adapter en permanence aux nouvelles technologies et aux différents projets,

- Réaliser une étude : poser une problématique, construire et développer une argumentation,

- Connaître et utiliser les méthodes, matériels et logiciels informatiques (modélisation moléculaire…),

- Adopter une approche pluridisciplinaire,

- Mettre en œuvre une démarche expérimentale,

- Interpréter les résultats des expériences, élaborer une synthèse et proposer des prolongements,

- Rédiger des publications sur l’étude.

des compétences transversales :

- Analyser, synthétiser et mémoriser des informations scientifiques, techniques et organisationnelles,

- Coordonner et gérer un projet d’études,

- Savoir rédiger des procédures,

- Constituer les dossiers de fabrication,

- Optimiser les moyens à mettre en œuvre, l’organisation du travail et les temps nécessaires à la fabrication,

- Travailler en autonomie,

- Animer et diriger des équipes et des hommes.

Dimension Internationale

La politique mise en place au sein du master permet à l’étudiant qui le souhaite d’effectuer son stage dans de nombreux pays étrangers. Le master accueille également des étudiants étrangers qui souhaitent suivre les enseignements de certaines  U.E. dans le cadre d’un programme Erasmus. Par ailleurs, les conférenciers étrangers, à l'occasion de leur visite en France, font bénéficier de leur expérience l’ensemble de la communauté scientifique, dont les étudiants.

Organisation pédagogique des langues étrangères

Hormis les U.E. d’anglais obligatoires en M1 et en M2, plusieurs U.E. proposent des analyses critiques d’articles rédigés en langue anglaise dans le cadre des enseignements dirigés. Par ailleurs, les étudiants ont la possibilité s’ils le souhaitent, de rédiger leur mémoire de fin de stage en anglais. Certains stages sont réalisés à l’étranger, ce qui participe pour certains à une excellente maîtrise de l’anglais.

Stage

Le stage de première année a pour objectif d’offrir aux étudiants un premier contact avec le monde professionnel et de la recherche. Il leur permet de mettre en application certaines notions appréhendées uniquement d’un point de vue théorique. Il s’agit aussi d’acquérir ou de renforcer certaines compétences : capacités d’analyse, de synthèse, de communication, d’autonomie…. Dans le cadre d’accords d’échanges internationaux, le stage peut, si l’étudiant le souhaite, se dérouler à l’étranger. La réalisation d’un stage dans un contexte anglophone est également un moyen de renforcer la pratique de la langue anglaise. Le stage de seconde année reprend l’ensemble de ces critères auxquels s’ajoute l’acquisition de l’autonomie pour mener un projet de recherche et/ou de développement. Le semestre S2 se termine ainsi par un stage obligatoire de 7 semaines minimum pour tous les étudiants. De même, le semestre S4 est consacré à un stage d’un minimum de 5 mois.

Chaque stage fait l’objet de la rédaction d’un rapport d’une trentaine de pages maximum. La soutenance orale de 15 minutes s’effectue devant un jury issu du milieu académique et industriel. L’exposé est suivi par une discussion de 15 minutes avec les différents membres du jury.

Programme

Année M1

  • Semestre 1
    • Analyse Structurale

      14h CM, 16h TD | 3 crédits

  • Semestre 2
    • C6. Neuropsychopharmacologie

      20h CM

AnneeMA2

  • Semestre 1
  • Semestre 2

Admission

Conditions

Candidature en M1 :

 

Pré-requis

Les étudiants sont sélectionnés par une commission d’enseignants intervenant dans le parcours M1- M2, en premier lieu sur l’examen de leur dossier, avec trois critères principaux : leur parcours antérieur (formation antérieure, enseignements suivis, bagage suffisant pour les étudiants venant de formations extérieures), les notes obtenues (pour les étudiants extérieurs, des notes inférieures à 12/20  en général sont jugées insuffisantes) et le projet professionnel en nous assurant que la formation répond aux besoins de l’étudiant et qu’elle lui procurera les compétences dont il a besoin pour l’aboutissement de son projet.

Ainsi en M1 les étudiants ayant obtenu une licence de chimie, une licence Sciences pour la Santé ou Sciences de la Vie, les étudiants en pharmacie, en  médecine et en odontologie peuvent déposer un dossier de demande d’inscription. Le master « Sciences du Médicament » constitue en particulier une poursuite d’études logique pour les étudiants issus de la licence L3 Sciences pour la Santé-parcours pharmacologie délivrée par l’UCA.

Les étudiants de M2 sont ceux ayant validé le M1 « Sciences du Médicament », le recrutement extérieur s’effectuant parmi les titulaires d’un autre M1 dans les domaines du médicament, de la chimie, de la biologie et de la pharmacologie après examen du dossier. Pour les étudiants déjà titulaires d’un M2, nous nous assurons que le master n’est pas redondant avec leur formation antérieure et qu’il va enrichir leurs compétences pour aboutir à leur projet professionnel.

Possibilité de mettre en place une procédure de validation des acquis (VAE / VAP) si vous n’avez pas le niveau universitaire requis et/ou si vous souhaitez obtenir tout ou partie des modules qui constituent le diplôme. Pour cela, il faut justifier d’au moins trois ans d’expérience professionnelle dans le domaine.

Date de debut de la formation

1 septembre 2017

Droits de scolarité

Niveau Master

Et après ?

Les métiers visés

Les métiers visés par la formation couvrent tous les secteurs d’activité allant de la synthèse à la mise sur le marché du médicament : assistant technique d’ingénieur en études-recherche-développement, chef de projet, ingénieur d’études, ingénieur de recherche, ingénieur formulation, responsable d’études, responsable de projet, assistant de recherche clinique, assistant technique d’ingénieur de production, chef d’unité de fabrication, chef d’unité de production, chef de département fabrication, chef de département production, ingénieur de production, ingénieur de fabrication, responsable de production, responsable de fabrication, ingénieur assurance qualité, ingénieur contrôle qualité, responsable qualité, responsable contrôle qualité, chargé des affaires réglementaires, biostatisticien, chargé de recherche, ingénieur d’études en recherche fondamentale, ingénieur de recherche scientifique, pharmacocinéticien, radiochimiste de la recherche scientifique, toxicologue de la recherche scientifique, chargé d’études commerciales, chargé d’études de marché, chargé d’études prospectives, chargé d’études statistiques.

Secteur(s) d'activités

Le master « Sciences du Médicament » sanctionne une formation spécialisée préparant directement à la vie professionnelle en entreprise ou en recherche mais également à la poursuite d'études en doctorat. Le choix entre plusieurs options permet à l'étudiant d'adapter le profil de son cursus à son projet professionnel qui pourra s'exercer dans plusieurs domaines :

- production, recherche et développement dans l'industrie pharmaceutique et dans les entreprises de biotechnologies,

- conception et formulation de produits de santé,

- recherche fondamentale et appliquée,

- dossiers pharmaceutiques et cliniques, aspects réglementaires,

- information médicale.

 

Poursuite d'études

Les diplômés peuvent postuler pour une poursuite d'études en doctorat au niveau local (École Doctorale Sciences de la Vie, Santé, Agronomie, Environnement ou Sciences Fondamentales) ou national voire international.

Passerelles et réorientation

Sans objet

Contacts

Responsable(s)

COUDERT Pascal

Tél : +33473177988

Email : Pascal.COUDERT @ udamail.fr

MOREAU Pascale

UFR Chimie
Tél : +33473407963

Email : Pascale.MOREAU @ univ-bpclermont.fr

Contact(s) administratif(s)

LOPES Michelle

Tél : +33473177933

Email : Michelle.LOPES @ udamail.fr

DULONG Stephanie

Tél : +33473178319

Email : Stephanie.DULONG @ udamail.fr