Inauguration des collèges pilotes "La main à la pâte"

Publié le 26 juin 2019 Mis à jour le 27 juin 2019
Date(s)

du 24 juin 2019 au 25 juin 2019

Les 24 et 25 juin, la Maison pour la Science en Auvergne, l'Université Clermont Auvergne et l'Académie de Clermont-Ferrand ont inauguré les deux collèges pilotes "La main à la pâte", pour une pratique des sciences créative et attrayante.

Les 24 et 25 juin, la Maison pour la Science en Auvergne, l'Université Clermont Auvergne et l'Académie de Clermont-Ferrand ont inauguré deux collèges pilotes "La main à la pâte" : Irène et Frédéric Joliot Curie (Aubière) et Lucie Aubrac (Clermont-Ferrand). Les élèves et leurs enseignants de sciences et technologie ont pu présenter leurs travaux de sciences à Benoît Delaunay, Recteur de l’Académie de Clermont-Ferrand, à Florence Prost, CAST (Chargée académique Sciences et Technologie), aux membres de la Maison pour la science en Auvergne (MPSA) et de l’Université Clermont Auvergne (UCA) (en particulier Catherine Lenne, enseignante-chercheuse et directrice de la MPSA , aux marraines scientifiques qui encadrent et suivent les projets ainsi qu’aux chefs d’établissements, parents, enseignants et autres personnes présentes aux événements.

S’inspirant des principes expérimentés depuis plusieurs années à l’école et au collège par La main à la pâte et l’Académie des sciences, les collèges pilotes La main à la pâte favorisent au sein des classes une pratique des sciences et de la technologie attrayante, créative, contemporaine et formatrice, en s’appuyant sur des relations privilégiées avec le tissu scientifique local.

Ils forment un réseau national coordonné par la Fondation La main à la pâte et les Maisons pour la science, constitué actuellement de plus de 80 établissements situés pour la majorité d’entre eux en zone d’éducation prioritaire ou en zone rurale. Le dispositif national est financé par des Fondations privées (Bettencourt-Schueller et Schlumberger).

Pour l'Auvergne, les deux collèges pilotes inaugurés cette année 2019 sont : Collège Irène et Frédéric Joliot Curie (Aubière) et Lucie Aubrac (Clermont-Ferrand). Rémi Cadet, enseignant-chercheur en physiologie animale à l'UCA, laboratoire Acté, est le coordinateur régional pour la Maison pour la Science en Auvergne, chaque établissement ayant également une marraine scientifique.

  • Collège Lucie Aubrac (Clermont-Ferrand)

Aurélie Colomb, enseignante-chercheuse en physique au Laboratoire de Météorologie Physique (UCA / CNRS) est la marraine de ce collège pour le projet "Le changement climatique et moi". Ce projet s'est articulé autour de deux axes principaux : les origines du changement climatique (février/mai) et ses conséquences (mai /juin). Les élèves ont été amenés à observer, poser des hypothèses, expérimenter, mesurer, modéliser, argumenter… Ils ont également pu visiter le chalet de l'Observatoire de Physique du Globe de Clermont-Ferrand (UCA/CNRS) au sommet du puy de Dôme, le 17 juin dernier.

  • Collège Irène et Frédéric Joliot Curie (Aubière)

Marie Charpin, enseignante-chercheuse en biologie au Laboratoire Microorganismes : Génome et Environnement (UCA / CNRS) est la marraine de ce collège pour le projet "Mieux vivre dans son environnement". Son objectif est d'amener les élèves à réfléchir sur l'attitude à adopter, sur les gestes à avoir ou les projets à développer pour améliorer la situation de l'environnement. Pour cette année, c'est par le biais de clubs que le projet a été lancé :

- Club miel : initiation à l'apiculture ;

- Club "Je me marre" : création d’une mare pédagogique ;

- Club de science : Le plastique dans le monde ;

- Club de programmation: se familiariser avec la programmation de manière à pouvoir travailler sur la mare pédagogique connectée.