• Vie de l'établissement,

Signature du Plan de Mobilité de l’Université Clermont Auvergne

Publié le 18 décembre 2018 Mis à jour le 19 décembre 2018

Lundi 17 décembre à l’IADT, Mathias Bernard (président de l’UCA) et François Rage (président du SMTC) ont cosigné la convention qui lie les deux organismes à travers le Plan De Mobilité (PDM).

Ce PDM est une démarche qui a pour vocation de rationnaliser tous les déplacements liés à l’activité d’une administration : déplacements domicile-travail et déplacements intersites en favorisant l’usage des modes de transport alternatifs à la voiture individuelle.

Pourquoi un PDM à l’Université Clermont-Auvergne ?

L’UCA emploie plus de 3500 salariés et accueille plus de 35000 étudiants, elle représente 1/7 de la population métropolitaine et est le plus gros émetteur de pollution transport sur le territoire. Soucieux de ses responsabilités sociétales et environnementales, notre établissement s’est donc engagé dans la réalisation d’un Plan de Mobilité dont vous aurez la version en ligne sur notre ENT. Ce PDM fait suite à une vaste enquête auprès des personnels et des étudiants et résulte du travail fourni par le Comité Mobilité de l’établissement, représentatif de l’UCA par les fonctions de ses membres et leur lieu de travail. Le choix a été fait de travailler en régie avec l’aide du département de géographie et de ses étudiants. Un PDM concerne les personnels des établissements, la décision a été prise d’associer les étudiants a toutes les actions que nous allons mener.

L’accord signé avec le SMTC nous permet de bénéficier de 15% de réduction supplémentaire sur les forfaits de transport en commun, c’est aussi à partir de l’élaboration du document que sont octroyées les places de parking sur critères objectifs. Des fiches actions ont été montées avec des partenaires pour permettre une sensibilisation à une mobilité active du personnel et des étudiants ; d’autres fiches actions concernent la sécurité pour les parkings vélo, l’écoconduite, la rationalisation de notre flotte interne, une incitation au covoiturage et à l’utilisation du vélo,… Les partenariats créés à l’occasion de ce projet devraient aussi nous permettre de développer des actions sur les thèmes mobilité-santé et mobilité – pollution.