Je suis étudiant inscrit à l’Université Clermont Auvergne en échange ou en stage à l’étranger

Au 21/03/2020

Publié le 20 mars 2020 Mis à jour le 7 avril 2020

 Je souhaite rentrer en France et interrompre ma mobilité internationale

Nous vous rappelons la nécessité de suivre scrupuleusement les consignes sanitaires en vigueur dans votre pays d'accueil et de vous conformer aux recommandations de votre université ou structure d’accueil jusqu'à votre départ : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

 
  1. Dois-je rentrer en France ?
  2. Que dois-je faire si je décide d’interrompre ma mobilité internationale ?
  3. Je souhaite rentrer en France, que dois-je faire ?
  4. Dois-je me mettre en quarantaine si je rentre en France ?
  5. Serais-je remboursé pour les dépenses engagées si ma mobilité est suspendue ?
  6. Le versement de ma bourse liée à ma mobilité internationale sera-t-il maintenu ?
  7. Puis-je continuer à distance mon cursus auprès de mon université d’accueil ?
  8. Je suis étudiant en double diplôme, puis-je valider mon cursus de l’université d’accueil depuis la France ?
  9. Qui dois-je contacter si je souhaite quitter mon logement universitaire dans mon pays d’accueil
  10. Si je reviens en France, pourrais-je retourner dans mon établissement d’accueil plus tard ?
 

Je ne souhaite pas rentrer en France et décide de poursuivre ma mobilité internationale




1. Dois-je rentrer en France ?

Cette décision relève de votre responsabilité. Toutefois, si vous approchez de la fin de votre séjour ou si votre université/structure d’accueil est fermée et que votre cursus ou votre mission sont interrompus, ou encore si la situation sanitaire du pays le justifie, il vous est recommandé de rentrer.
Le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères conseille fortement aux personnes en déplacement temporaire à l’étranger de retourner rapidement en France tant que les lignes aériennes restent ouvertes.
Nous vous conseillons de prendre contact avec l’ambassade de France du pays dans lequel vous vous trouvez. Pour en savoir plus : https://www.diplomatie.gouv.fr/




 

2. Que dois-je faire si je décide d’interrompre ma mobilité internationale ?

Vous devez d’abord informer :

  • La Direction des Relations Internationales et de la Francophonie de l’UCA : ri@uca.fr et votre référent relations internationales au sein de votre composante
  • Votre responsable pédagogique à l’UCA qui vous explicitera les modalités pour assurer la continuité pédagogique de votre cursus.
  • Votre responsable pédagogique dans l’université d’accueil (ou votre responsable de stage si vous effectuez une mobilité hors université) qui vous informera le cas échéant sur les possibilités de poursuite du cursus à distance depuis la France (cours et/ou examens).
  • Votre correspondant administratif dans l’université d’accueil (Service de Relations Internationales, Study Abroad, Incoming coordinator, …) qui vous informera sur les démarches à accomplir avant votre départ. Vous devez faire signer votre attestation de départ (attestation de présence) auprès de l’université d’accueil. Ce document atteste de la fin de votre mobilité à l’étranger et sera nécessaire pour la gestion de votre bourse de mobilité. En cas d’impossibilité de faire valider ce document (fermeture des services de l’université notamment), veuillez conserver tout document justifiant de la date de votre retour (billet d’avion par ex.). Vous devez par ailleurs conserver tout document justifiant de frais engendrés par un retour anticipé. Ils pourront être utiles à la gestion de votre dossier de bourse de mobilité.


 

3. Je souhaite rentrer en France, que dois-je faire ?

Du fait de l’arrêt des vols vers la France depuis certains pays et de la fermeture temporaire des frontières (qui restent néanmoins pour l’instant ouvertes pour les ressortissants français et résidents en France), vous devrez contacter rapidement votre compagnie aérienne et vous rapprocher de l’Ambassade de France dans votre pays d’accueil afin de vous renseigner sur les éventuelles dispositions mises en place par les autorités françaises.
En tout état de cause, nous vous recommandons de suivre les consignes de plan de vols qui vous seront données par les services consulaires, afin de ne pas risquer d’être coincé en transit dans un aéroport.
Si vous ne parvenez pas à joindre les services consulaires, merci de bien vouloir nous contacter à l’adresse ri@uca.fr afin que nous puissions signaler votre situation à la cellule de crise du Ministère.

Veillez également à être enregistré sur le site Ariane du Ministère et à vous conformer aux procédures des pays de transit :

Si vous vous estimez vulnérable et jugez nécessaire de rentrer en France en raison des conditions sanitaires, vous pouvez vous rapprocher de l’ambassade/consulat qui prendra en compte les trois critères suivants : votre état de vulnérabilité, l’état du système de santé du pays, l’état de l’épidémie dans le pays. Les ambassades et les consulats pourront ainsi vous assister et vous orienter vers les lignes commerciales appropriées, de l’état de l’épidémie et de la qualité du système de soin dans le pays concerné.

L’UCA ne peut pas organiser votre rapatriement et les frais de retour anticipés seront par conséquent à votre charge. Toutefois, les agents et les étudiants de l'UCA peuvent faire appel au contrat d’Assistance MAIF sous le numéro 4 020 073 M.
La MAIF interviendra en assistance en cas de pathologie médicale contractée ou de dommage corporel.
Pour toute question concernant un rapatriement sanitaire vous pouvez contacter le : +33 5 49 77 47 78 depuis l'étranger ou par e-mail : das@ima.eu


 

4. Dois-je me mettre en quarantaine si je rentre en France ?

Il faut suivre les conseils donnés par le gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

5. Serais-je remboursé pour les dépenses engagées si ma mobilité est suspendue ?

Vous êtes invités à vous renseigner auprès de votre assurance quant aux possibilités de prise en charge de vos frais (frais de transports, de logement, de visa,… ). La commission européenne ayant engagé́ la clause de force majeure inscrite dans les conventions Erasmus +, les frais supplémentaires inhérents au retour des étudiants Erasmus sur le territoire national pourront être pris en charge par le programme. Une procédure spécifique de traitement de ces cas de force majeure vous sera communiquée prochainement. Pour les étudiants non Erasmus, d’autres pistes d’indemnisation seront étudiées au regard des bourses perçues et des dépenses engagées.

6. Le versement de ma bourse liée à ma mobilité internationale sera-t-il maintenu ?

Concernant les bourses de la région

  • Pour un étudiant qui était en mobilité à l’étranger et qui est rentré en ayant effectué moins de 75% de la durée attribuée, il gardera le bénéfice de l’avance de 75% du montant de sa bourse BRMIE sur attestation de l’UCA. Le rapport de fin de séjour pourra être transmis mais ne sera pas une pièce obligatoire pour la clôture du dossier. Cette disposition concerne également les étudiants qui auront effectué une mobilité très courte (inférieure au minimum des 4 semaines).
  • Pour un étudiant qui était en mobilité à l’étranger et qui est rentré en ayant effectué plus de 75% de la durée attribuée dans le cadre de son dossier de bourse BRMIE, il percevra le solde de sa bourse sur simple délivrance d’une attestation de l’UCA. Le rapport de fin de séjour pourra être transmis mais ne sera pas une pièce obligatoire pour le versement du solde.
  • Pour les étudiants qui sont rentrés de façon anticipée en France mais qui suivent les cours ou effectuent leur fin de stage à distance la date initialement prévue pour la fin de leur mobilité sera prise en compte et ils pourront percevoir le solde de leur bourse, sur production de leur rapport de fin de séjour et d’une attestation de l’UCA qui remplacera le certificat de fin de séjour si celui-ci ne peut être fourni par l’établissement étranger.

Concernant les bourses du Ministère et de la ville

Aucun remboursement ne sera demandé aux étudiants ayant écourté leur séjour.

Concernant les bourses Erasmus

La clause de force majeure sera appliquée pour l’ensemble des activités et mobilités reportées ou annulées. L’ensemble des bénéficiaires seront informés ultérieurement des modalités de déclaration et de prise en charge, par circulaire spécifique dans les semaines à venir.


 

7. Puis-je continuer à distance mon cursus auprès de mon université d’accueil ?

Certains partenaires étrangers ont mis en place un système de cours à distance. Dans le cas d’une impossibilité de suivre les cours à distance du partenaire, vous devez vous rapprocher de votre responsable pédagogique à l’UCA pour connaître les modalités.


 

8. Je suis étudiant en double diplôme, puis-je valider mon cursus de l’université d’accueil depuis la France ?

C’est possible si l’université d’accueil a mis en place des cours à distance (ainsi que des examens). Si ce n’est pas le cas vous devez vous rapprocher de votre responsable pédagogique à l’UCA.

9. Qui dois-je contacter si je souhaite quitter mon logement universitaire dans mon pays d’accueil ?

Si vous avez obtenu une chambre par le biais de votre université d’accueil, vous devez l’informer de votre décision de revenir en France.

 

10. Si je reviens en France, pourrais-je retourner dans mon établissement d’accueil plus tard ?

Les étudiants ayant interrompu leur séjour à l’international ne seront pas autorisés à repartir après le confinement pour la poursuite de leurs activités (stage ou études) jusqu'à la fin de l'année universitaire.


 

11. Que dois-je faire si je décide de poursuivre ma mobilité internationale ?

Vous devez informer :
  • La Direction des Relations Internationales et de la Francophonie de l’UCA : ri@uca.fr et votre référent relations internationales au sein de votre composante
  • Votre responsable pédagogique à l’UCA
  • Votre correspondant administratif dans l’université d’accueil (Service des Relations Internationales, Study Abroad, Incoming coordinator,…)
  • Vous devez suivre les consignes sanitaires en vigueur dans votre pays d'accueil jusqu'à votre départ : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/
Votre université d’accueil a certainement mis en place un dispositif de communication spécifique concernant cette situation  vous devez vous y référer et suivre les recommandations et consignes avec la plus grande attention.


 

12. Le versement de ma bourse liée à ma mobilité internationale sera-t-il maintenu ?

Les étudiants engagés dans une mobilité internationale conserveront le bénéfice de leur bourse tout au long de leur séjour à l’étranger jusqu’à leur retour en France. Toutefois, compte tenu de la fermeture des services de l’UCA, il faudra compter un délai de mise en paiement.