Licence professionnelle Chimie analytique, contrôle, qualité, environnement

Nature de la formation :
Diplôme national

Crédits ECTS :
60

Parcours :
  • Chimie analytique

Langue(s) d'enseignement :
Français

Modalité(s) de la formation :
Formation en présentiel
Formation continue

Ouvert en alternance

Lieu(x) de la formation :
CLERMONT-FERRAND

Pièce(s) jointe(s) à télécharger :
Télécharger la plaquette de la formation

Présentation

Objectifs de la formation

Les principaux objectifs de cette formation sont l’acquisition et la maîtrise de techniques avancées d’analyses mises en œuvre dans l’ensemble des branches de la chimie et plus précisément dans les laboratoires d'analyses et essais. A l'issue de la formation, le diplômé est capable de définir, réaliser et optimiser des analyses physico-chimiques.

Les métiers référencés par la fiche RNCP et l'Observatoire des Industries Chimiques et accessibles par cette formation sont : technicien(ne) supérieur (BAC + 3) en chimie, technicien(ne)-analyste chimie, d’analyse chimie/physicochimie, en assurance qualité, en analyse de pollution, en environnement.

 

Le partenariat socio-économique couvre différentes branches professionnelles : chimie pharmaceutique, chimie fine, pneumatique, métallurgie, protection de l'environnement, cosmétique, instrumentation... Les formes de ce partenariat se traduisent par différentes actions.

Les partenaires industriels sont sollicités en tant que spécialistes pour intervenir dans la formation sous la forme d’un enseignement dans les domaines suivants :

  • Analyses chimiques
  • Réglementation et législation
  • Analyses spécifiques pour l'environnement
  • Assurance qualité et normes
  • Gestion et connaissance de l'entreprise

Ce partenariat porte aussi sur le fonctionnement général de la formation ; des représentants des services RH d'entreprises participent ainsi régulièrement aux entretiens de sélection des candidats de la nouvelle promotion, également interviennent en début de formation pour décrire les emplois au sein de leur sociétés et les procédures de recrutement .

 

Organisation de la formation

La formation n'a qu'un seul parcours, le même pour tous les étudiants. Il est constitué de 7 UE permettant l'acquisition de compétences génériques et techniques en chimie analytique, d'un projet tutoré et d'un stage de 16 semaines (ou un accueil en alternance) :

UE0 Bases théoriques en Sciences, anglais technique (6 ECTS)

UE 1 Physico-chimie et métrologie (6 ECTS)

UE 2 Spectroscopie atomique et moléculaire (6 ECTS)

UE 3 Chromatographie, Spectroscopies RMN et de Masse, Couplages (6 ECTS)

UE 4 Méthodes d’analyses structurales, morphologiques et thermiques (6 ECTS)

UE 5 Chimie de l’environnement (6 ECTS)

UE 6 Projet tuteuré / Compétences génériques (9 ECTS)

UE 7 stage/Alternance (15 ECTS)

 

La formation est ouverte depuis 2002 et accueille entre 16 et 24 étudiants par an. La formation est accessible en formation initiale, en formation continue et par alternance en contrat de professionnalisation.

Pour les étudiants en formation par alternance, seules 16h d'enseignement sont enlevées et ces heures concernent les travaux pratiques de l'UE5 (Chimie de l'environnement).

La licence professionnelle fonctionne grâce aux moyens techniques -instruments et personnels dédiés- de différentes structures universitaires et de recherche : en premier lieu, l’Institut de Chimie de Clermont-Ferrand ICCF (UMR 6296, CNRS), la plateforme UCA PARTNER, également l’INRA de Theix et le Laboratoire Magmas et Volcans (UMR 6524, CNRS). Cela permet de donner l’accès aux étudiants à des équipements de pointe pour la réalisation des travaux pratiques et des projets tutorés.

D’autre part, la licence professionnelle a été mise en place et fonctionne en partenariat avec des professionnels du domaine de l'analyse, de la région Auvergne et au-delà, représentant des laboratoires d'analyse chimique publics ou privés.

Les + de la formation

Le bilan qualitatif et quantitatif en termes d'insertion professionnelle montre que nos diplômés obtiennent un emploi principalement comme techniciens en laboratoire d'analyse.

Les enquêtes nationales réalisées par l’Observatoire des Etudes et de la Vie Professionnelle (OEVP) de l’Université, 30 mois après l’obtention du diplôme (promotions 2010, 2011, 2012) indiquent un taux de placement moyen de 80%, montrant une adéquation entre les effectifs de la licence et les possibilités d'insertion professionnelle.

Les enquêtes réalisées 6 mois après l’obtention du diplôme (promotions 2012 et 2013), montrent un placement de 50% environ.  

Competences et connaissances

COMPÉTENCES GÉNÉRIQUES, savoirs de base:

- communiquer à l’oral et à l’écrit, travailler en équipe,

- maîtriser des outils numériques de bureautique et de travail collaboratif, être capable de comprendre une notice d’appareillage et un protocole expérimental en anglais

COMPÉTENCES SPÉCIFIQUES I, savoirs opérationnels :

- être capable de sélectionner la technique la plus adéquate pour résoudre un problème analytique,

- maîtriser l’échantillonnage et la préparation des échantillons en vue de l’analyse,

- savoir appliquer une démarche qualité au sein d’un laboratoire,

- avoir un regard critique sur les résultats d’analyse.

COMPÉTENCES SPÉCIFIQUES II, savoirs approfondis

- maîtriser les techniques analytiques spectroscopiques (UV-Visible, IR, absorption atomique, émission de flamme), chromatographiques (gaz, HPLC, ionique), couplage LC-MS RMN, spectrométrie de masse, techniques d’analyses morphologiques et structurales des solides (granulométrie, BET, potentiel Zeta, microscopie électronique, diffraction des rayons X, Fluorescence X), d’analyses thermiques calorimétriques et gravimétriques (DSC, ATG), titrages.

- comprendre les phénomènes physiques et chimiques mis en jeu pour chaque technique analytique.

- maîtriser le fonctionnement de l’appareillage, savoir l’installer, le réparer et effectuer sa maintenance.

COMPÉTENCES COMPLEMENTAIRES III,  savoirs opérationnels  liés à la mention Environnement:

- être conscient des contraintes particulières liées aux analyses dans le domaine de l’environnement (normes & réglementation)

Dimension Internationale

Environ un stage tous les ans est réalisé à l’étranger, en général dans un laboratoire de recherche au sein d’une université étrangère. Le service des Relations Internationales accompagne les étudiants dans leur démarche à l'étranger.

Organisation pédagogique des langues étrangères

Une partie de l'enseignement de l'anglais soit 14H sur les 28H totales est « contextualisée », assurée par un collègue chimiste anglophone (UE0 Bases Théoriques en Sciences, Anglais Technique). Un anglais technique, appliqué à la chimie, est enseigné : constitution d'un lexique de vocabulaire spécifique au travail en laboratoire de chimie, lecture de notices d'appareils, présentations orales de techniques analytiques, rédaction d'un rapport d’analyse.

Alternance

Formation ouverte en alternance

Type de contrat : Contrat de professionalisation

Période :

La formation commence début septembre avec un enseignement à l'université pour tous qui concerne donc les trois populations d’étudiants (formation initiale, continue et par alternance) et ceci pendant 2 mois. Ensuite, débute l’alternance pour les alternants avec des périodes en entreprise (3 semaines typiquement) et des périodes à l’université (2 semaines) ceci jusqu'à mi-mars. Pendant les périodes où les alternants sont en entreprise, les autres apprenants sont à l'université, et travaillent sur leur projet tutoré. A compter de mi-mars, les alternants sont 100 % du temps en entreprise jusqu'à fin août. Les autres apprenants débutent leur stage à la même date pour une durée de 16 semaines.

 

Récapitulatif des heures de formation :

-        Pour les alternants : formation sur 52 semaines :

  • 15 semaines à l’Université (avec les étudiants en FI/FC) :

                  14 sem. enseignement + 1 sem. examen

                  500h d’enseignement + 20h de projet tutoré =  520 h à 35h/sem

                  30% du temps de la formation                   

  • 37 semaines en Entreprise = 70% du temps de la formation

Stage

 Le stage, d’une durée de 4 mois, est à la fois un élément de la formation et une première expérience professionnelle. Chaque année, pour la moitié des stages, un avenant à la convention est demandé pour prolonger le stage de 2 mois, l’amenant donc à 6 mois, ce qui en fait une véritable expérience professionnelle. Chaque stagiaire est suivi par un tuteur universitaire qui effectue une visite sur site.

L'évaluation du stage intègre les points suivants : niveau des connaissances, qualité du travail, rapidité d'exécution, capacité d'assimilation, initiative, sens des responsabilités, assiduité et esprit de collaboration. Cette évaluation est soumise au tuteur industriel et reprise lors de l’évaluation du rapport écrit et de la soutenance orale.

Dans sa recherche de stage, l’étudiant bénéficie des nombreux contacts que la licence a établis avec les industriels depuis sa création. Il est aidé par :

- le responsable des stages et les responsables du diplôme 

- le bureau des stages de l'UFR : élaboration de la convention de stage grâce à l’application PStage.

- le BAIP (Bureau d’aide à l’insertion professionnelle) 

Des manifestations au cours de l'année sont par ailleurs organisées :

-une journée de rencontre avec des Campus Managers de Michelin 

- une « journée des anciens » 

- des forums : des métiers de l'environnement, des métiers de la chimie organisés par l’UCA.

- salon « POLLUTEC : Environnement, Déchets, Eau, Energie ».

 

Concernant l'alternance, l'étudiant est également accompagné dans sa recherche d'une entreprise d'accueil ;  en fonction de son projet professionnel, il est mis  en contact avec certaines des entreprises partenaires de la formation. 

Programme

Chimie analytique

  • Année LP1
  • Semestre 5
    • Bases théoriques en sciences, anglais technique

      6 crédits

      • Physique

        4h CM, 4h TD

      • Bases de chimie

        4h CM, 14h TD

      • Mathématiques - Statistiques

        4h CM, 10h TD

      • Anglais technique

        28h TD

    • Physico-chimie et métrologie

      6 crédits

      • Physico-chimie

        8h CM, 14h TD, 12h TP

      • Préparation d'échantillons

        5h CM, 3h TD

      • Métrologie, assurance qualité

        8h CM, 12h TD, 10h TP

    • Spectroscopie atomique et moléculaire

      6 crédits

      • Spectroscopie atomique

        7h CM, 11h TD, 8h TP

      • Spectroscopie moléculaire

        13h CM, 21h TD, 16h TP

    • Chromatographies, spectroscopie RMN et de masse, couplages

      6 crédits

      • Chromatographies

        10h CM, 13h TD, 16h TP

      • Résonance Magnétique Nucléaire (RMN)

        10h CM, 11h TD, 8h TP

      • Spectrométrie de masse et couplages

        4h CM, 7h TD, 7h TP

    • Méthodes d'analyses structurales, morphologiques et thermiques

      6 crédits

      • Diffraction des rayons X - Fluorescence X X

        10h CM, 10h TD, 8h TP

      • Microscopie électronique

        7h CM, 7h TD, 4h TP

      • Porosité et granulométrie

        8h CM, 11h TD, 8h TP

      • Analyse thermique et calorimétrie

        4h CM, 4h TD, 4h TP

  • Semestre 6
    • Chimie de l'environnement

      6 crédits

      • Chimie de l'environnement

        13h CM, 15h TD, 16h TP

      • Application de l'assurance qualité à l'analyse des eaux

        5h CM, 6h TD, 4h TP

      • Prévention des risques professionnels

        3h CM, 5h TD

    • Projet tutoré / Compétences génériques

      9 crédits

      • Connaissance et gestion de l'entreprise (non suivi par les alternants)

        8h CM, 6h TD, 2h TP

      • Communication, CV, bureautique, gestion de projets

        10h CM, 20h TD

    • Stage/Alternance

      15 crédits

Admission

Conditions

Le recrutement se fait à l'échelle nationale après examen du dossier suivi d'un entretien. L’ensemble des membres de l’équipe pédagogique sont sollicités pour organiser ces entretiens auxquels participent également des représentants des services RH d'entreprises partenaires. Ces entretiens permettent de s’assurer de la motivation des étudiants, de l'adéquation entre le projet professionnel de l’étudiant et la formation, enfin pour les représentants RH de repérer dès cette étape des profils qu’ils recherchent pour un stage dans un premier temps.  

La formation est ouverte de manière générale aux étudiants des Sciences et Technologies de niveau L2, DUT ou BTS, dont la formation initiale assure la maîtrise des bases nécessaires en chimie. La majorité (75%) des candidatures provient d’étudiants issus de DUT, viennent ensuite les BTS.

La formation est ouverte depuis 2002 en formation initiale et depuis 2016 en alternance (en contrat de professionnalisation). Les deux publics (formation initiale et formation continue) suivront ensemble les mêmes enseignements. Pendant les périodes en entreprise des alternants, les étudiants inscrits en formation initiale travailleront sur le projet tutoré. Les responsables de diplôme aident à la mise en contact de candidats prometteurs pour l'alternance avec les entreprises partenaires de la formation.

La formation est également ouverte à des personnes dans le cadre de la formation continue (formation tout au long de la vie). Dans ce cas, la décision est prise en concertation avec le service de formation permanente de l'UCA.

La capacité d'accueil de la formation est de 24 étudiants par promotion, contrainte par les conditions matérielles de l'apprentissage expérimental. Environ la moitié des dossiers reçus est sélectionnée pour l’étape des auditions ; environ un quart des candidats est retenu pour suivre la formation. 

Un module (UE0) d'harmonisation des connaissances intitulée "bases théoriques en sciences, anglais technique" permet la mise à niveau des étudiants en chimie, physique et mathématiques.

Pré-requis

Cette formation s'adresse aux étudiants des Sciences et Technologies de niveau Bac +2 :

L2 : parcours chimie, chimie-biologie, physique-chimie

DUT : chimie, mesures physiques

BTS : chimie, anabiotech

Date de debut de la formation

1 septembre 2017

Droits de scolarité

Niveau Licence/DUT

Et après ?

Les métiers visés

Il existe plusieurs appellations suivant le poste occupé : technicien(ne) supérieur (BAC + 3) en chimie, technicien(ne)-analyste chimie, d’analyse chimie/physicochimie, en assurance qualité, en analyse de pollution, en environnement.

Ainsi, un technicien supérieur spécialisé en chimie analytique (BAC+3) peut être chargé de veiller à la préparation et au contrôle de l’exécution d’opérations techniques ou spécialisées concourant à l'accomplissement des missions du service d'analyses de l'entreprise. Par sa formation universitaire générale, il peut être chargé d’études spécifiques, de mise au point ou d’adaptation de techniques ou méthodes nouvelles permettant d'améliorer ou d’accroître les performances du service. Pour cela, il doit pouvoir travailler sur l'ensemble des techniques d'analyse du service et réaliser les mesures et les analyses. Il organise et gère les moyens en matériel et participe à l'encadrement des personnels afin d'améliorer la qualité des prestations et la productivité. Il devient l’interlocuteur privilégié du responsable de service, des professionnels de l'instrumentation, des clients.

Plus précisément, un diplômé de la licence professionnelle Chimie Analytique de l’UCA peut intégrer des laboratoires d'analyses et d'essais publics, des laboratoires de recherche CNRS INRA, des laboratoires de grands groupes industriels (en chimie, pharmacie, cosmétique, pneumatique…), des bureaux d'étude, des sociétés d'analyses et de traitement des pollutions, des sociétés d'instrumentation en analyse.

Secteur(s) d'activités

Les secteurs d’activité où un diplômé d’une Licence Professionnelle Chimie Analytique  peut intervenir sont nombreux. En effet, l'utilisation des procédés d'analyses en chimie s'applique à l'ensemble des branches de la chimie ; cela va de la métallurgie à la cosmétologie, en passant par l’industrie des produits pharmaceutiques, l’agroalimentaire, la plasturgie puis le traitement des eaux …Le niveau de responsabilité varie ensuite en fonction de la structure et de la taille de l’entreprise où il exerce. 

La formation est enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles sous le code 3314.

 Les fiches métiers les plus proches proposées par l'Observatoire des Industries Chimiques sont les suivantes:

-Analyse laboratoire – Code ROME 52232

-Qualité Hygiène Sécurité Santé Environnement – Code ROME 52234

-Qualité Hygiène Sécurité Santé Environnement/Assurance qualité – Code ROME 52111

Poursuite d'études

Le taux de poursuite d'études est faible après la licence professionnelle (1 à 2 étudiants par an). Les étudiants sont sensibilisés, dès l'entretien de recrutement, à la finalité professionnelle de la formation. Ils sont également informés qu'aucune lettre de recommandation en vue d'une poursuite d'études n'est fournie par les responsables de diplôme.

Contacts

Responsable(s)

TAVIOT GUEHO Christine

Tél : +33473407104

Email : Christine.TAVIOT-GUEHO @ uca.fr

COXAM Jean-Yves

Tél : +33473407190

Email : J-Yves.COXAM @ uca.fr

Contact(s) administratif(s)

BARBOSA Elsa

Tél : +33473407845

Email : Elsa.BARBOSA @ uca.fr

FOURNIER Sophie

Tél : +33473407005

Email : Sophie.FOURNIER @ uca.fr