Master Economie du développement

Nature de la formation :
Diplôme national

Crédits ECTS :
120

Parcours :
  • Analyse économique du développement
  • Analyse de projets de développement
  • Economie de la santé
  • Développement durable
  • Finances publiques
  • Economie territoriale
  • Development Economics
  • Gestion de la politique économique
  • Maîtrise d'Ouvrage pour le Développement

Langue(s) d'enseignement :
Français

Modalité(s) de la formation :

Formation initiale

Lieu(x) de la formation :
CLERMONT-FERRAND

Pièce(s) jointe(s) à télécharger :
Télécharger la plaquette de la formation

Présentation

Objectifs de la formation

La mention vise à former des économistes du développement combinant une bonne compréhension des mécanismes microéconomiques et macroéconomiques, une capacité à traiter et analyser des données, à gérer des projets, tout en étant capables d’adapter leur analyse au contexte des pays en développement (tronc commun). Les parcours généralistes (AED/APD) proposent un approfondissement dans l’analyse des mécanismes du développement (préparation à la recherche) ou l’analyse de projets, alors que les parcours thématiques (ES/DD/FP/ET) permettent une spécialisation sur les questions de santé, de développement durable, de finances publiques ou de développement territorial. Les principales compétences du tronc commun sont les suivantes :

- Avoir une connaissance approfondie des enjeux du développement (économiques, sociaux, politiques et environnementaux) au niveau international et national.

- Avoir une connaissance du contexte spécifique des pays en développement et émergents.

- Maîtriser les instruments d’analyse de la situation et des politiques macroéconomiques, ainsi que des comportements des ménages et des entreprises.

- Collecter et traiter des données, notamment pour les exploiter sous forme d’inférence statistique (économétrie).

- Interpréter et évaluer la fiabilité des analyses statistiques et économétriques produites par des tiers.

- Maîtriser les concepts et les outils de l’analyse et de la gestion de projets de développement.

- Élaborer des documents de synthèse et des outils de communication ;

- Maitrise de la communication et de la production d’analyses en anglais.

Organisation de la formation

La mention Économie du Développement regroupe l’ensemble des parcours de Master de l’École d’Économie, autour du thème central du développement international, qui correspond à la thématique de recherche de l’ensemble des enseignants-chercheurs et chercheurs (CNRS et IRD) du Centre d’Études et de Recherches sur le Développement International (CERDI) dont l’excellence scientifique est largement reconnue. 

La diversité des parcours à l’intérieur de la mention répond à une demande croissante de profils d’économistes thématiques et de plus en plus spécialisés dans les métiers du développement (santé, développement durable, finances publiques, développement territorial). La forte participation d’intervenants extérieurs (professionnels non enseignants et professeurs invités étrangers) dans les enseignements permet d’identifier rapidement les tendances du marché du travail national et international. Ces différents parcours s’appuient sur un socle commun de connaissances et compétences, dans le tronc commun des enseignements de Master 1.

L’École d’Économie a développé de nombreux partenariats avec les acteurs des politiques de développement, en particulier avec l’Agence Française de Développement (AFD) et la Fondation pour les Études et Recherches sur le Développement International (FERDI) sur des Masters en formation continue. Les différents parcours possèdent également des partenariats spécifiques avec des institutions internationales (FMI, CNUCED, etc..) et nationales, des collectivités territoriales et des acteurs privés, sous forme d’enseignements et d’accueil régulier de stagiaires. Une partie de ces partenaires participe au Forum professionnel organisé chaque année.

Les formations de l’École d’Économie s’appuient également sur des collaborations avec d’autres disciplines (notamment sous forme de cours mutualisés) présentes dans l’Université Clermont Auvergne et sur le site clermontois, en particulier dans le domaine de la finance, de la gestion de projets, de la santé, de la gestion de l’environnement et des risques naturels, et du développement territorial.

La structure de la mention Économie du développement permet une spécialisation progressive. Les cours sont largement mutualisés en Master 1, alors que le second semestre permet une spécialisation  sur les thématiques des différents parcours. La spécialisation est renforcée en Master 2 et débouche sur un stage long (3 à 6 mois)

Les + de la formation

Nos formations sont en lien direct avec la recherche: l'équipe pédagogique est constituée de chercheurs, en particulier du CERDI, laboratoire de recherche, CNRS/UCA, spécialisé en économie du développement et reconnu parmi les meilleurs laboratoires en économie au niveau national. De plus, l'équipe pédagogique du master est composée de nombreux professeurs invités en poste dans de prestigieuses universités étrangères. Enfin, les étudiants peuvent assister à des conférences régulières organisées par le CERDI.

La formation est conçue pour favoriser la professionnalisation. De nombreux cours sont dispensés par des professionnels de haut niveau dans le domaine du développement et des différentes thématiques des parcours. Les formations permettent l’acquisition d’outils pour l’analyse et le traitement de données (techniques d’enquêtes, statistique, analyse de données, économétrie) et pour la simulation des effets des politiques (modèles d’équilibre général calculable). Enfin, de nombreux travaux permettant une application des connaissances et compétences : études de cas, mémoires thématiques ou mémoires d’économétrie.

Tous les parcours favorisent et valorisent les stages. Un stage est fortement conseillé en master 1 (2 mois minimum) et obligatoire en Master 2 (entre 3 et 6 mois).  Les étudiants bénéficient d’un accompagnement pour la recherche de stages : travail individuel et collectif sur le projet professionnel, simulations d’entretien, forum professionnel.

L'appui d'un réseau structuré d'anciens étudiants du CERDI qui exercent des responsabilités importantes dans le domaine du développement et de la coopération internationale facilite l'insertion professionnelle (voir rubrique dédiée).

Dimension Internationale

L’École d’Économie,  entretient une forte ouverture l’internationale. Celle-ci se traduit par des flux  croissants de mobilités étudiante et enseignante à l’étranger dans le cadre d’accords interinstitutionnels Erasmus + ou d'accords bilatéraux, le recrutement et la diplomation d’étudiants de toutes nationalités, notamment citoyens de pays en développement ou émergents, l’accueil de professeurs invités issus d’universités ou institutions internationales au sein des équipes pédagogiques, le développement d'un parcours enseigné entièrement en langue anglaise, la multiplication des engagements dans des projets communautaires et internationaux, et un nombre croissant de cotutelles de thèses.

L’École d’Économie dispose de nombreux accords de partenariat avec des universités en Europe et dans le reste du monde. Les coopérations avec des institutions offrant des enseignements d’économie du développement sont privilégiées: Fondation Getulio Vargas au Brésil, Göttingen et  Francfort sur le Main en Allemagne, Florence, Bologne et Pavie en Italie, Nottingham en Angleterre, Fudan en Chine, etc. Le service des relations internationales de l’École accompagne les étudiants dans leurs démarches. Environ 20% des étudiants des niveaux concernés par la mobilité (L3 et M1) bénéficient d’une mobilité sortante et l’école accueille une trentaine d’étudiants en mobilité entrante chaque année.

L’École propose un parcours entièrement enseigné en anglais : Development Economics ; l’École d’Économie est l'un des trois partenaires d'un master conjoint Erasmus Mundus intitulé Global Development Policies (GLODEP), avec l’Université Palacky (Rép. Tchèque) et l’Université de Pavie, Italie), qui a démarré en 2017-18.

Organisation pédagogique des langues étrangères

Tous les parcours de Master intègrent un enseignement de la langue anglaise (16h par semestre). Une partie des enseignements est assurée en anglais (environ 16% pour l’ensemble des parcours dispensés principalement en français) par les enseignants de l’UCA et des professeurs invités. Le parcours Development Economics est intégralement enseigné en anglais, ce qui permet d’élargir le vivier des étudiants vers des non francophones.

Lien pour les échanges internationaux

Mobilité internationale (Site UCA / Ecole Economie)

Stage

Les masters prévoient deux stages (un obligatoire en M2 et un facultatif mais fortement conseillé en M1) dans tous les parcours en formation initiale (sauf AED). La durée minimale de ce stage est de 2 mois en 1ère année de Master et de 3 mois en 2ème année.

Le deuxième semestre de Master 2 est raccourci pour permettre des stages de 6 mois, qui correspondent à la plupart des offres de stage de Master 2, et qui sont fortement valorisés par les employeurs.

Les étudiants bénéficient de plusieurs appuis à la recherche de stage. Tout d’abord, les étudiants ont accès à plusieurs bases de données sur l’historique des stages pour chaque parcours (liste des stages par formation, UCApro). Ensuite, le service des stages de l’École d’économie met à leur disposition des informations sur des offres de stage, des conseils pour les candidatures et les opportunités de financement. L’École d’économie organise chaque année un forum professionnel qui fournit des informations sur les métiers de l’économie, les opportunités de stage et des pré-entretiens pour des stages. Des séances de Projet personnel et professionnel (PPP) permettent aux étudiants de finaliser l’élaboration de leur projet, de travailler leurs CV et lettres de motivation, mais aussi de réaliser des simulations d’entretiens. Enfin, le Bureau d’Aide à l’insertion Professionnelle (BAIP) propose des appuis ciblés sur les candidatures écrites et les entretiens.

Programme

Programme en cours de validation

Admission

Conditions

Capacités d'accueil et modalités d'admission : http://www.uca.fr/formation/candidature-et-inscription/

 Calendrier de candidature eCandidat : https://ecandidat.uca.fr

- Candidature en M1 :

Étudiants titulaires d'une licence d'économie ou d'un diplôme reconnu équivalent.

 Parcours AED/APD

  • La majorité des étudiants proviennent de la Licence d'économie parcours Économie du Développement, (associée à la 1ère année de Magistère).
  • Un recrutement complémentaire est effectué sur la base du dossier de candidature et d'un entretien oral.

 Parcours thématiques ES/ DD/ FP / ET

  • Un examen du profil des candidats est effectué sur la base du dossier de candidature et d'un éventuel entretien oral.

 

- Accès au M2 :

Étudiants titulaires d'une1ère année de Master d'économie ou d'un diplôme reconnu équivalent.

 Parcours AED/APD

  • La majorité des étudiants proviennent de la première année de master Économie du Développement, parcours AED ou APD (2ème année de Magistère).
  • Un recrutement complémentaire est effectué sur la base du dossier de candidature et d'un éventuel entretien oral.

Parcours thématiques ES/ DD/ FP / ET

  • La majorité des étudiants provient du parcours de master 1 correspondant. 
  • Un recrutement complémentaire est effectué sur la base du dossier de candidature et d'un éventuel entretien oral.

L’essentiel des promotions est constitué d’étudiants ayant un diplôme en Économie. Les différents masters recrutent également des étudiants ayant des profils adaptés à la thématique du parcours : professionnels de santé (ES), spécialistes de sciences politiques (APD, DD, FP), gestionnaires et hauts fonctionnaires (FP), spécialistes de développement des territoires (ET). Dans ce cas, leur niveau académique, la motivation pour les questions de développement et la cohérence avec le projet professionnel sont des critères déterminants.

Les étudiants étrangers doivent impérativement vérifier si leur pays d'origine est concerné par la procédure "Études en France" de l'Espace Campus France :

http://www.campusfrance.org/fr/a-etudier/etudes01-1.htm

Dans l'affirmative, les démarches sur l'Espace Campus France sont obligatoires et doivent être entreprises le plus rapidement possible.

 

Parcours en anglais Development Economics

Les recrutements sont effectués en ère année (programme GLODEP, http://glodep.eu/) et en 2ème année de Master.

Un niveau minimum d’anglais est requis : IELTS : 7; TOEFL IBT : 85, Cambridge English advanced certificate, TOEIC 850.

Détails sur le site de l’École d’économie : (scolarité/ Candidatures et inscritions)

http://economie.uca.fr/

Pré-requis

La plupart des étudiants recrutés ont validé une licence en Économie. Ces étudiants doivent avoir acquis un bon niveau en microéconomie, macroéconomie et techniques quantitatives.

Des étudiants issus d’autres licences peuvent également être recrutés dans. Ces étudiants peuvent être issus de licences MIASHS et assimilées et doivent pouvoir justifier d’un bon niveau en économie. Des étudiants ayant une licence en Relations Internationales, AES ou équivalent désirant postuler, doivent justifier d’un niveau suffisant en économie et techniques quantitatives. Enfin, les étudiants issus de Licences bilingues avec une dominante de cours d’économie et techniques quantitatives peuvent aussi déposer leur candidature dans le Master d’Économie du développement.

La sélection des étudiants sera faite selon trois critères :

  • Adéquation du profil des étudiants à l'offre de formation de l’École d’Économie, c'est à dire avoir validé un diplôme dans le domaine du développement international ou dans l'une thématiques des différents parcours ;
  • Niveau académique ;
  • Motivation pour les questions de développement et cohérence avec le projet professionnel.

Date de debut de la formation

9 septembre 2019

Droits de scolarité

Niveau Master

Et après ?

Poursuite d'études

Le parcours AED est plus particulièrement consacré à la préparation des études doctorales. Il privilégie donc l’enseignement par et pour la recherche en combinant approche théorique, méthodologie économétrique et implications de politique économique.

Dans les autres parcours, les étudiants ont la possibilité de préparer une candidature à l’École Doctorale. Ils pourront s’initier à la recherche dans le cadre d’un stage orienté recherche et / ou en rédigeant un mémoire, mais aussi suivre des cours sur la lecture critique d’articles scientifiques, sur l’élaboration d’une bibliographie, etc…

Les doctorants en économie sont intégrés dans  l’École Doctorale des sciences économiques, juridiques et de gestion.

Passerelles et réorientation

Des réorientations sont possibles entre les différents parcours entre le M1 et le M2, les étudiants bénéficiant du tronc commun de la 1ère année de Master.

Enquetes d’insertion pro

Observatoire insertion professionnelle (Site UCA)

Contacts

Responsable(s)

GUERINEAU Samuel

Contact(s) administratif(s)