Mastère Spécialisé GP-BIM

Présentation

Objectifs de la formation

Le cou?t d’exploitation et de maintenance d’un ouvrage est en moyenne de l’ordre de 75% de son cou?t global quand son cou?t de construction ne repre?sente « que » 20%. Les gestionnaires d’ouvrages (infrastructures, ouvrages d’art, ba?timents) ont donc besoin de pouvoir optimiser leur politique de maintenance et de renouvellement de leur parc. Pour cela, il est ne?cessaire de pouvoir connai?tre l’e?tat de son patrimoine, d’e?valuer les solutions d’ame?lioration ou de re?- orientation possibles des ouvrages au regard des nouveaux re?glements ou des proble?matiques de de?veloppement durable et d’e?conomie d’e?nergie. Enfin, il faut e?tre capable d’anticiper une gestion inte?gre?e et intelligente de son exploitation et de sa maintenance.

D’autre part, les mode?les et outils nume?riques montent en puissance dans les pratiques professionnelles au sein des me?tiers du ba?timent et des travaux publics. Le BIM (Building Information Model /Modeling /Management) s’impose de plus en plus et permet a? toutes les phases d’un projet de construction d’ame?liorer les pratiques, d’optimiser les solutions techniques, de permettre plus d’interope?rabilite? entre les diffe?rents acteurs et des gains de qualite?. Il ouvre e?galement des perspectives en termes de suivi et de maintenance des ouvrages. Il est donc crucial que les professionnels montent en compe?tence, tant au niveau de la prise en main des outils nume?riques BIM qu’au niveau des nouvelles pratiques collaboratives qui sont associe?es.

En 2016, le marche? du BIM a augmente? de 60% en France. Il s’agit d’une demande exponentielle des filie?res du ba?timent et des infrastructures. D’apre?s une e?tude OPIIEC (Observatoire Paritaire des Me?tiers du Nume?rique, des Etudes et du Conseil) de fe?vrier a? juillet 2015 sur un panel de 264 personnes de l’inge?nierie de la construction, il sera ne?cessaire de former 80 000 professionnels d’ici 2020 (en formation initiale et continue), d’avoir une coordination enrichie entre les diffe?rents intervenants (mai?tres d’ouvrages, architectes, inge?nieurs, entreprises de construction, etc.) et d’e?largir, a? travers le BIM, le pe?rime?tre d’intervention de l’inge?nierie.

L’objectif du maste?re spe?cialise? GP-BIM+ est d’apporter les connaissances et compe?tences en termes de me?thodes et d’outils en vue de permettre une gestion optimise?e d’un projet de construction (infrastructures, ouvrages d’art, ba?timents) a? toutes les e?tapes du projet (de la conception et la re?alisation, durant l’exploitation et la maintenance et jusqu’a? la de?molition ou un changement d’orientation de l’ouvrage) en s’appuyant sur les nouvelles fonctionnalite?s offertes par le BIM.

Organisation de la formation

La formation s’articule en 5 modules (350h de formation) et une thèse professionnelle.

 

Module 1 : le BIM pour l’évaluation des performances techniques.

Ce module consiste à mai?triser la de?marche et connai?tre les techniques de diagnostic d’une construction existante afin d’en de?duire une e?valuation de sa performance actuelle et pouvoir pre?voir son e?volution au cours du temps. Cette e?valuation inte?grera les aspects structural, e?nerge?tique, acoustique, de confort inte?rieur / qualite? de l’air, de se?curite? incendie, de comportement aux sollicitations sismiques, d’accessibilite? des personnes a? mobilite? re?duite, juridiques et re?glementaires. Les constructions inte?grent les ba?timents, les ouvrages d’art et les infrastructures.

 

Module 2 : le BIM pour prioriser la maintenance intégrée.

Ce module consiste à connai?tre les solutions de maintenance et de re?habilitation existantes. Savoir les incidentes techniques et e?conomiques des solutions d’inspection, maintenance, re?habilitation (IMR) sur l’ensemble des enjeux des constructions (structural, e?nerge?tique, acoustique, confort inte?rieur / qualite? de l’air, se?curite? incendie, comportement sous sollicitations sismiques, accessibilite? PMR). Savoir prioriser les interventions et de?finir une strate?gie d’inspection, maintenance et re?habilitation.

 

Module 3 : le BIM en phase de conception et de réalisation de travaux.

Des travaux sont a? re?aliser, soit dans le cadre d’une construction neuve, soit dans le cadre de travaux de maintenance et re?habilitation de?finis a? la suite d’une e?valuation de la performance d’une construction (modules 1 et 2 de cette formation par exemple). L’objectif est de programmer, re?aliser et suivre ces travaux ; se posent alors la question de la formulation des informations a? transmettre aux diffe?rents acteurs de l’acte de construire, et de la formulation de la re?ponse attendue dans le cadre d’un appel d’offre, du suivi des travaux. En termes de maquette nume?rique, il est alors ne?cessaire de savoir l’exploiter en termes de pre?paration et de planification, de savoir ge?rer l’inter ope?rabilite? et les diffe?rents niveaux d’une maquette nume?rique.

 

Module 4 : le BIM en phase de gestion technique du patrimoine.

Ce module s’inte?resse plus particulie?rement a? la gestion de l’exploitation d’un patrimoine a? construire ou existant. Pour un patrimoine a? construire, il s’agit de de?finir au mieux les informations qui seront demande?es dans les documents d’appel d’offre pour le suivi futur du patrimoine. Nous nous inte?resserons e?galement aux tableaux de bord a? mettre en œuvre pour le suivi de la performance de ce patrimoine. Pour un patrimoine existant se pose e?galement la question de la re?cupe?ration et du traitement des donne?es de suivi existantes. Dans les deux cas, les proble?matiques du niveau de pre?cision des maquettes nume?riques et du type de gestion (interne, externe, de?le?gue?e) les plus approprie?es seront de?veloppe?es.

 

 

Module 5 : synthèse par étude de cas en BIM.

Ce module consiste a? mettre en pratique les notions de gestion patrimoniale et de BIM acquises lors des 4 modules pre?ce?dents sur une e?tude de cas choisie en accord avec les responsables du module, les attentes de l’apprenant et les pre?occupations des mai?tres d’ouvrage publics.

 

Les cinq modules ont lieu de mi-septembre à fin avril : 1 semaine par mois en présentiel et 3 semaines par mois à 2x2h en soirée à distance. La période de stage s’échelonne de mai à septembre.

 

Cette formation délivre un diplôme labellisé par la Conférence des Grandes Ecoles.

Les + de la formation

Les plus-de la formation sont :

-          La montée en compétence vis-à-vis du BIM,

-          La montée en compétence vis-à-vis de la gestion technique patrimoniale,

-          La répartition entre temps en présentiel (65%) et le temps à distance (35%) qui permet de suivre la formation en ayant une activité professionnelle en parallèle,

-          60% des enseignements réalisés par des professionnels,

-          50% de la formation sous forme de cours et travaux dirigés et 50% sous forme de travaux pratiques et de projets.

 

Au quotidien, un inge?nieur ou architecte forme? saura interagir aux diffe?rentes phases d’un projet avec l’ensemble des acteurs d’un projet, pour proposer et/ou e?valuer les solutions de conception ou de re-destination d’un ouvrage en tenant compte des diffe?rentes contraintes affe?rentes aux aspects structuraux, e?nerge?tiques, acoustique, de qualite? de l’air, de se?curite? incendie, d’accessibilite?. Pour cela, il saura e?valuer la performance de l’existant.

Il maitrisera l’outil maquette nume?rique, saura e?tablir un cahier des charges (inte?grant une charte BIM) permettant de re?colter et de formaliser les informations de la construction ne?cessaires a? l’e?tablissement de la maquette nume?rique, saura de?finir dans un projet, le cadre ne?cessaire pour permettre l’utilisation, la mise a? jour et l’enrichissement de la maquette nume?rique et les conditions permettant l’interope?rabilite? des acteurs du projet.

Il sera amene? a? diriger une e?quipe pour concevoir et ge?rer un projet de construction et re?fle?chir a? la gestion de sa maintenance. Il devra e?tre au fait des aspects juridiques, e?conomiques, organisationnels lie?s a? la gestion patrimoniale.

La plus-value de cette formation vis-a?-vis du BIM est d’apporter des compe?tences en termes d’interope?rabilite? permettant d’organiser plus efficacement la re?partition des ta?ches affe?rant a? la direction d’e?quipe. La personne forme?e sera positionne?e en tant que re?fe?rent BIM, c’est-a?-dire a? me?me de transmettre ses connaissances a? ses collaborateurs et de permettre a? son organisme de re?pondre aux besoins du marche? de la construction qui tend a? imposer le BIM a? minima dans les marche?s publics.

Plus spe?cifiquement pour un architecte / mai?tre d’œuvre, les connaissances en gestion patrimoniale acquise lors de cette formation permettront de pouvoir traiter les marche?s de re?habilitation et acce?der plus efficacement, en apportant une re?ponse plus comple?te, aux marche?s de type Partenariat Public-Prive?.

Plus spe?cifiquement pour un inge?nieur en bureau d’e?tudes ou me?thodes, les connaissances en gestion patrimoniale et en BIM permettront de mener des diagnostics de constructions existantes inte?grant l’ensemble des aspects (structuraux, e?nerge?tiques, acoustique, ...) et de rendre leur organisme plus compe?titif aux re?ponses aux appels d’offre en BIM.

Plus spe?cifiquement pour un inge?nieur en gestion patrimoniale, les connaissances acquises en gestion patrimoniale permettront d’e?tablir une strate?gie de maintenance optimale en sachant analyser la performance d’un patrimoine existant, en priorisant les travaux a? re?aliser, en ge?rant plus efficacement le suivi des travaux. Les compe?tences en BIM faciliteront l’e?tablissement d’une maquette nume?rique du patrimoine ge?re? par leur organisme qui augmentera leur productivite?.

 

Competences et connaissances

-Inventorier les contraintes de construction ou de re?habilitation d'une construction,

-Recenser les documents techniques d'une construction,

-Diagnostiquer l'e?tat des constructions, re?aliser des mesures,

-De?finir les besoins lie?s a? un projet de construction, de re?novation d'un patrimoine construit,

-Re?aliser ou participer a? la conception d'un projet de cre?ation ou d'ame?nagement d'une construction,

-Elaborer des solutions techniques, organisationnelles et financie?res d'un projet de cre?ation ou d'ame?nagement d'une construction,

 -Mettre en place des actions correctives et pre?ventives, pre?coniser des programmes d'entretien,

-De?finir une strate?gie de gestion du patrimoine construit,

-Re?diger des dossiers technico-e?conomiques, des dossiers d’appel d’offre, des cahiers des charges,

-Repe?rer et identifier des risques sanitaires et environnementaux,

-Analyser diffe?rentes options techniques et de?finir des solutions en fonction des contraintes de la re?glementation, du terrain, du cou?t,

-Organiser le planning d'un chantier, planifier des travaux de re?novation et de re?habilitation de patrimoine construit

-Coordonner l'activite? d'une e?quipe et /ou diriger un service, une structure en charge de travailler sur la re?alisation ou la gestion d’un ouvrage ou d’un ensemble d’ouvrages

-Suivre et mettre a? jour l'information technique,e?conomique,re?glementaire,

-Contro?ler la conformite? de re?alisation de fournisseurs, sous-traitants, prestataires, l'e?tat d'avancement des travaux.

-Interpre?ter les re?sultats des techniques d'inspection destructives et non destructives

-Evaluer la performance des constructions

-Re?aliser des e?valuations techniques a? l'aide de logiciels me?tiers

-Prioriser des ope?rations de maintenance et re?habilitation,

-Re?aliser des maquettes nume?riques a? l'aide de logiciels de maquettes nume?riques,

-De?finir le niveau de de?finition requis et une charte BIM pour maquettes nume?riques,

-Mettre en œuvre l'interope?rabilite? dans le cadre du BIM.

Stage

L’objectif du stage est de mettre en application les enseignements dispense?s lors de la formation.

Ce stage de 4 mois peut e?tre re?alise?e de mai a? aou?t dans un organisme publique ou prive? du domaine de la construction ayant des activite?s dans le domaine de la gestion patrimoniale et/ou du BIM.

Le sujet de the?se devra e?tre valide? par le responsable du maste?re spe?cialise?.

Le suivi du stage sera assure? de manie?re continue par un responsable de l’organisme d’accueil. D’un point de vue acade?mique, le stagiaire sera e?galement suivi re?gulie?rement (1 a? 2 fois par mois) pendant la pe?riode de stage par un enseignant interne de Polytech Clermont-Ferrand. Ce suivi pourra prendre la forme de re?union physique ou d’e?changes a? distance (re?union te?le?phonique ou via la plateforme d’e?change pe?dagogique).

Ce stage sera e?value? pour moitie? par une the?se professionnelle et pour l’autre moitie? par une soutenance orale (30 min de pre?sentation – 30 min de questions) devant un jury compose? d’enseignant de Polytech et des responsables des organismes d’accueil des apprenants d’un me?me jury (soit 2 a? 3 responsables professionnels).

Programme

Programme en cours de validation

Admission

Conditions

La formation s’adresse prioritairement a? des Inge?nieurs ou diplo?me?s Bac+5 du domaine du BTP et Ge?nie Civil et/ou a? des Architectes.

 

Seront recevables en formation initiale, les candidatures d’e?tudiants titulaires d’un des diplo?mes suivants :

-          Diplo?me d’inge?nieur habilite? par la Commission des Titres d’Inge?nieur (liste CTI),

-          Diplo?me de 3e?me cycle habilite? par les autorite?s universitaires (DEA, DESS, Master...) ou diplo?me professionnel cohe?rent avec le niveau BAC + 5,

-          Diplo?me e?tranger e?quivalent aux diplo?mes franc?ais exige?s ci-dessus pour les ressortissants des pays relevant de la proce?dure CEF ou Campus France. Ces candidats devront postuler via le site internet de Campus France,

-          Les dossiers des candidats justifiant d’un diplo?me de M1 ou e?quivalent et d’une expe?rience professionnelle d’au moins trois ans dans un service d’une entreprise traitant du domaine concerne? pourront e?tre examine?s.

 

Seront recevables en formation continue, des cadres de la fonction publique territoriale travaillant dans des services de gestion de patrimoine ou des inge?nieurs en poste en entreprise.

 

Le dossier de candidature est à télécharger (http://polytech.univ-bpclermont.fr/-Admission-344-.html) et à nous retourner par mail (à : aurelie.talon @ uca.fr) avant le 1er juin.

 

Les dossiers seront examine?s et valide?s par le bureau recrutement de Polytech Clermont-Ferrand.

 

Les candidats dont les dossiers seront retenus seront convoque?s pour un entretien de motivation au cours du mois de juin afin d’e?valuer leur projet professionnel.

 

L’admission de?finitive sera prononce?e par le jury d’e?cole de Polytech Clermont-Ferrand lors de sa session du mois de juillet.

Pré-requis

Connaissances dans le domaine du bâtiment et des travaux publics acquises dans les formations d’inge?nieurs ou diplo?me?s Bac+5 du domaine du BTP et Ge?nie Civil et/ou a? des architectes.

Et après ?

Les métiers visés

Les fonctions vise?es sont : Gestionnaire d’ouvrage (Fiche ROME I1101) / BIM Manager / Mai?tre d’œuvre - Architecte - Concepteur - Responsable de projet (Fiche ROME F1101) / Inge?nieur me?thode ou e?tudes (Fiche ROME 1106) / Responsable travaux immobilier (Fiche ROME I1201).

L’objectif du maste?re spe?cialise? GP-BIM+ est d’apporter les connaissances et compe?tences en termes de me?thodes et d’outils en vue de permettre une gestion optimise?e d’un projet de construction (infrastructures, ouvrages d’art, ba?timents) a? toutes les e?tapes du projet (de la conception et la re?alisation, durant l’exploitation et la maintenance et jusqu’a? la de?molition ou un changement d’orientation de l’ouvrage) en s’appuyant sur les nouvelles fonctionnalite?s et me?thodologies offertes par le BIM.

Le BIM (Building Information Model / Modeling / Management) permet a? toutes les phases d’un projet de construction d’ame?liorer les pratiques, d’optimiser les solutions techniques, de permettre l’interope?rabilite? entre les diffe?rents acteurs et des gains de qualite?. Le BIM est impose? dans les marche?s publics, voire les marche?s prive?s a? l’international ; il tend a? l’e?tre dans les anne?es a? venir dans le paysage franc?ais.

Un BIM manager aura de nouvelles fonctions, comple?mentaires aux fonctions cite?es pre?ce?demment, qui de part ses connaissances et compe?tences en BIM, pourra organiser plus efficacement l’interope?rabilite? entre les diffe?rents acteurs et les diffe?rentes activite?s de la gestion patrimoniale. Il sera ainsi en position centrale et strate?gique au sein de son organisme, lui permettant d’y e?voluer plus rapidement.

Secteur(s) d'activités

La personne forme?e pourra e?tre amene?e a? travailler pour un gestionnaire de patrimoine public ou prive? en ba?timent, ouvrage d’art, infrastructure (e?tat, collectivite? territoriale, universite?s, centres hospitaliers, parc industriels, gestionnaires d’infrastructure de communication ou transport, ...) en vue de de?finir les appels a? projet, de ge?rer le suivi ou d’optimiser la maintenance des ouvrages.Elle peut e?galement faire partie d’un cabinet de maitrise d’œuvre ou d’une entreprise de construction en travaillant a? la conception des projets sur des PPP (partenariat public-prive?) ou dans le cadre d’AO (appel d’offres) en dialogue compe?titif notamment. En entreprise, cette personne peut e?galement intervenir en phase « travaux » sur des projets complexes ou d’envergure pour interagir avec les diffe?rents corps de me?tier dans une cellule de synthe?se.

Cette personne peut travailler dans le secteur public ou prive?, dans des entreprises allant de la PME aux tre?s grands groupes.

 

Les postes cible?s correspondent au niveau « cadre supe?rieur » : inge?nieurs, architectes, gestionnaires de patrimoine. Leur ro?le serait non seulement d’avoir des compe?tences techniques dans le domaine du BIM et de la gestion patrimoniale mais e?galement d’e?tre amene? a? diriger des e?quipes de taille plus ou moins importante suivant la nature et l’ampleur des projets traite?s en tant que chef de projet. Ces personnes s’il s’agit d’inge?nieurs de?butants peuvent de?marrer dans des cellules « me?thodes » comme correspondant BIM au sein de l’entreprise puis e?voluer rapidement pour devenir BIM manager ou chef de projet.

Pour des architectes ou des inge?nieurs expe?rimente?s ou en poste, il s’agira pour eux d’acque?rir les nouvelles me?thodes de conception et de gestion d’ouvrages lie?es au de?veloppement des outils nume?riques dans le domaine du BTP. Il peut s’agir de chefs de service ou de chefs de projet. 

Poursuite d'études

Néant

Contacts

Contact(s) administratif(s)

Contact : aurelie.talon@uca.fr