Prêts d'ordinateurs aux étudiants

Publié le 8 septembre 2020 Mis à jour le 11 septembre 2020

L’UCA met à disposition de ses étudiants des ordinateurs pendant l’année universitaire. Le prêt peut se faire selon deux modalités, un prêt court et un prêt long.

  • Le prêt court, d’une durée maximale de 3 semaines, se fait sur demande de l’étudiant. Il a pour but par exemple de dépanner l’étudiant pendant que son ordinateur est en réparation ou le temps d’acquérir un nouvel équipement.
  • Le prêt long a pour objectif d’apporter une aide en nature à un étudiant qui n’a pas encore pu réunir les moyens financiers nécessaires à l’acquisition d’un ordinateur.

Les critères suivant s’appliquent aux prêts longs dans les cas où la demande d’ordinateurs dépasse la capacité de prêt :

  • Etre Boursier sur critères sociaux du CROUS ou détenteur d’une allocation annuelle du CROUS avec priorité aux échelons d’aide les plus élevés.
  • Niveau d’études : priorité aux cycles de diplomation post bac de niveau bac+2 et bac+3.
  • Ne pas avoir bénéficié au cours de l’année universitaire 2019-20 d’une aide financière de l’UCA pour acquérir un ordinateur dans le contexte de la pandémie de coronavirus.
  • Ne pas avoir bénéficié d’une allocation ponctuelle du CROUS pour acheter un ordinateur.
L’emprunt et la restitution des ordinateurs s'effectuent dans le réseau des bibliothèques universitaires.

Caution : l’étudiant devra disposer d’une carte bancaire permettant qu’une empreinte de la carte puisse être prise via un terminal de paiement électronique présent sur le lieu d’emprunt. Ainsi le montant financier tenant lieu de caution ne sera pas débité du compte de l’étudiant. C’est le seul moyen accepté pour déposer une caution.

Déclaration sur l’honneur : l’étudiant devra remplir le modèle de déclaration sur l’honneur fournie par l’université  et à renvoyer à la Direction de la Vie Universitaire (dvu@uca.fr) attestant qu’il n’a pas la capacité financière de s’équiper lui-même en ordinateur. NB : Cette déclaration sur l’honneur tient lieu de demande de prêt, d’engagement à utiliser l’équipement avec le plus grand soin, et d’engagement à le restituer à la date convenue au moment du prêt et mentionnée par l’administration sur la déclaration.

Les demandes de prêts longs se font entre le jour où l’étudiant est inscrit et le 28 septembre de l’année universitaire au titre de laquelle il sollicite le prêt. Après le 28 septembre la commission d’attribution se réunit pour appliquer les critères aux demandes reçues.

La commission est composée comme suit :

  • La VP CFVU ou son représentant,
  • Le VP Vie Universitaire
  • Le VP Etudiant
  • Le DGS ou son représentant
  • Le Directeur de la Formation
  • Le Directeur de la Bibliothèque universitaire
  • Le Directeur de la DVU
  • Trois représentants des doyens directeurs : pour 2020-21, Directeur de l'UFR de Chimie, de l'UFR LCC et le responsable de la licence AES
  • Une assistante sociale de l’université et une assistante sociale du CROUS

L’emprunt et la restitution des ordinateurs se fait dans le réseau des bibliothèques universitaires. La restitution des ordinateurs est soumise à la règle du quitus du Service Commun de Documentation : "Dans le cas d'un transfert de dossier pour s'inscrire dans une autre université, vous devez obtenir un quitus du Service Commun de Documentation. Ce document atteste que vous êtes en règle avec les bibliothèques universitaires, c'est à dire que vous avez restitué tous les documents empruntés et, éventuellement, remboursé ceux que vous auriez perdus ou dégradés."

Le prêt est exclusivement réservé à l’étudiant attributaire de l’équipement et il est personnellement responsable du bien prêté. Il lui est formellement interdit de prêter l’ordinateur ou de le céder à une autre personne que ce soit à titre gracieux ou pécuniaire.

La caution sera débitée et acquise au bénéfice de l’université si l’étudiant n’est pas en capacité de restituer l’ordinateur à la date convenue ou si l’ordinateur présente des signes de maltraitance manifeste.

Le prêt d’ordinateur ne se substitue pas à l’aide sociale de droit commun que peuvent apporter les services sociaux de l’université et du CROUS.