Objectifs et contenu

L’objectif de l’UE ASTEP est de participer à la mise en place d’un projet scientifique défini par un professeur des écoles pour sa classe. Le rôle de l’étudiant est d’apporter ses connaissances et compétences scientifiques au professeur des écoles en essayant d’initier des idées nouvelles (activités pédagogiques, expériences…) réalisables dans le cadre de la classe. L’étudiant accompagne le professeur des écoles dans sa classe pour au moins 5 séances de 1 heure. C’est l’objectif du dispositif national Accompagnement en Sciences et Technologie à l’Ecole Primaire (ASTEP) (http://www.astep.fr)
Cette UE permet une première expérience active avec une classe de primaire. Elle n’est pas une simple observation mais construit une complémentarité éducative à la découverte du monde par les sciences. Elle fait partie de l’initiative « la main à la pâte » (www.fondation-lamap.org)
Elle permet aux étudiants qui souhaitent s’orienter vers le professorat des écoles ou des collèges et lycées de préciser leur projet professionnel, d’accroître leurs connaissances dans le champ éducatif, de découvrir le milieu scolaire et les réalités du métier d’enseignant et de connaître et comprendre l’activité de l’enseignant.
Des cours de connaissance du système éducatif et de l’enseignement des sciences à l’école, de psychologie de l’enfant et sociologie de l’éducation, mais aussi sur la démarche d’investigation et la didactique des sciences permettent de préparer les étudiants pour leur accompagnement. L’ensemble du projet scientifique sera synthétisé dans un dossier pédagogique (environ 20 pages) et fera l’objet d’une soutenance orale (10 minutes). Chaque étudiant sera suivi par un enseignant-chercheur référent.

Contenu théorique

  • enseignement des sciences à l’école (2h CM, formateur rectorat)
  • psychologie de l’enfant et sociologie de l’éducation (12h CM au S5, formateur ÉSPÉ Clermont-Auvergne)
  • didactique des sciences et démarche d’investigation (6h CM et 6h TD au S5, formateur ÉSPÉ Clermont-Auvergne)

Contenu pratique

  • construction du projet scientifique avec le professeur des écoles
  • bibliographie et travail personnel pour apporter des idées au projet
  • séances d’échange avec l’enseignant-chercheur référent
  • séances d’accompagnement : au moins 5 séances qui peuvent se dérouler durant la semaine de suspension de cours du 12 au 16 janvier 2015, selon le projet de l’enseignant
  • une semaine d’observation dans la classe