La Maison pour la Science s’installe en Auvergne à partir de la rentrée 2012. A l’initiative de l’Académie des sciences, elle constitue un lieu de partage des sciences ouvert à tous les professeurs d’école primaire et de collège de l’académie de Clermont-Ferrand.

Les Maisons pour la science en France

Une Maison pour la science est installée en Auvergne depuis la rentrée 2012. Les 9 Maisons pour la science, créées par les universités dans le cadre d’un projet porté par l’Académie des sciences, sont organisées en un réseau national coordonné par un Centre national parisien et piloté par la Fondation La Main à la pâte.
Les Maisons pour la science proposent sur tout le territoire des actions de développement professionnel en sciences aux professeurs d’école primaire et de collège des académies. Ces actions forment les professeurs à des pratiques pédagogiques innovantes telles que l’Enseignement des Sciences Fondé sur l’Investigation (ou ESFI), selon l’esprit prôné par La Main à la pâte.

La Maison pour la science en Auvergne

Maison pour la science en Auvergne
Maison pour la science en Auvergne
La formation initiale et permanente des professeurs est l’une des missions fondamentales de l’université. L’université Blaise Pascal a donc porté et accompagné la création de la Maison pour la science en Auvergne (MPSA) dès 2012.
La MPSA travaille ainsi en partenariat étroit avec le Rectorat de l’académie de Clermont-Ferrand, les composantes de l’Université Blaise Pascal (l’UFR-Sciences et techniques, l’ESPE, l’ISIMA, PolyTech...), mais aussi avec des partenaires du monde des entreprises.
La MPSA propose aux professeurs du premier degré et du collège des actions de développement professionnel en sciences, pour la mise en œuvre dans les classes d’un Enseignement des Sciences Fondé sur l’Investigation. Dans ses formations, toutes inscrites au Plan Académique de Formation du Rectorat, la MPSA met en contact le monde de la recherche en sciences, en sollicitant la communauté scientifique universitaire, et le monde de l’Education nationale par la présence de formateurs du 1er degré et du second degré.
Située sur le campus des Cézeaux, partageant les locaux et travaillant en collaboration étroite avec l’IREM, le Centre régional de la MPSA est au cœur des activités de recherche en sciences et technologies de l’Université Blaise Pascal. La MPSA est aussi implantée sur l’ensemble du territoire de l’académie, grâce à ses 6 centres-satellites sans lesquels des formations sont délocalisées :

  • Vulcania et la Station biologique de Besse dans le Puy-de-Dôme,
  • l’IUT d’Allier à Montluçon et l’antenne de l’ESPE dans l’Allier,
  • et enfin les antennes universitaires de l’ESPE à Aurillac dans le Cantal et au Puy-en-Velay dans la Haute-Loire.

Une offre de développement professionnel

Le réseau des Maisons pour la science vise à faire évoluer durablement les pratiques pédagogiques des professeurs enseignant les sciences. Guidées par cet objectif, les Maisons proposent une offre de développement professionnel décliné autour de 3 axes :

  • Axe 1 : Vivre la science pour l’enseigner
  • Axe 2 : S’ouvrir à d’autres disciplines
  • Axe 3 : Autres actions de développement professionnel
L’offre complète de la MPSA est visualisable en cliquant sur ce lien.

Ces actions s’adressent aux professeurs de la maternelle jusqu’à la classe de troisième concernés par l’enseignement des sciences, ainsi qu’aux formateurs du 1er et du 2nd degré. Toutes les actions sont par ailleurs ouvertes aux animateurs scientifiques. Elles sont montées et conduites conjointement par des intervenants issus pour moitié du monde éducatif et pour l’autre du monde scientifique et technique.
La liste des actions prévues par la Maison pour la science en Auvergne est disponible dans la brochure annuelle ou directement en ligne sur son site internet : http://www.maisons-pour-la-science....

Comment s’inscrire ?

Toutes les procédures d’inscription s’effectuent à partir du site internet de la MPSA : http://www.maisons-pour-la-science....
Pour toute interrogation, contacter l’ingénieur de formation de la MPSA, David Febvre.