• Recherche,

Musclez votre petit déjeuner pour une meilleure mobilité !

Publié le 28 juin 2018 Mis à jour le 29 juin 2018

Un texte de la Minute Recherche par Yves Boirie (Unité de Nutrition Humaine, unité mixte de recherche INRA / Université Clermont Auvergne). Le maintien des capacités physiques est un élément clé de la mobilité au cours du vieillissement.

Le maintien des capacités physiques est un élément clé de la mobilité au cours du vieillissement. Une des stratégies nutritionnelles prometteuses pour aider les personnes âgées à préserver leur masse musculaire consiste à optimiser la fabrication de leurs protéines dans le muscle après chaque repas en fournissant une quantité adéquate de protéines alimentaires de haute qualité. Par ailleurs, des nutriments, comme certains acides aminés spécifiques tels que la leucine, mais aussi la vitamine D, amplifient cette production musculaire. Par conséquent, les apports du petit déjeuner étant habituellement réduits en protéines, nous avons proposé d’analyser l'effet d’un apport protéique supplémentaire au moment du petit-déjeuner sur la synthèse des protéines musculaires chez l’homme, en administrant une boisson nutritionnelle à base de protéines de lait (lactosérum), enrichie en leucine et en vitamine D. Par la suite, il s’agira à long terme de déterminer l’impact de cet apport sur l’évolution de la masse musculaire de personnes âgées en bonne santé.
Vingt-quatre hommes âgés de 71 ans, de corpulence habituelle pour l’âge (indice de masse corporelle de 24.7 kg/m²), ont été répartis de façon aléatoire dans l’une des deux conditions de l’étude (groupe 1 : test et groupe 2 : placebo) entre septembre 2012 et octobre 2013. Ainsi les 12 participants du groupe 1_test devaient boire une boisson nutritionnelle contenant 21 g de protéines de lactosérum enrichies en leucine, 9 g de glucides, 3 g de matières grasses, 800 Unités Internationales de cholécalciférol (vitamine D3) juste avant le petit déjeuner pendant 6 semaines tandis que les participants du groupe 2_placebo devaient boire une boisson sans les agents nutritionnels précités. La vitesse de synthèse protéique musculaire a été mesurée avant puis après consommation du produit avec un petit déjeuner standardisé (en utilisant un traceur, la L-[2H5]-phénylalanine). L'effet de la boisson nutritionnelle à plus long terme a été évalué par la mesure de la masse musculaire aux semaines 0 et 6 à l’aide de l’absorptiométrie biphotonique à rayons X (technique permettant de mesurer la composition corporelle totale et régionale de trois compartiments : la masse grasse, la masse non grasse des tissus mous et l'os). Les résultats indiquent que la synthèse protéique était plus intense pour les participants du groupe test (+94%) ayant bu la boisson nutritionnelle que pour les participants du groupe placebo (+42%). De plus, après 6 semaines, le groupe test a gagné plus de masse musculaire (+ 0.72kg) par rapport au groupe placebo (+ 0,37kg) notamment au niveau des jambes (+0.57 kg groupe test / +0.30 kg groupe placebo).

Ce travail constitue donc une nouvelle base de réflexion pour une approche originale de complémentation du petit déjeuner par des protéines de haute valeur biologique, enrichies en leucine et en vitamine D, pour maintenir le capital musculaire en y associant de l’activité physique, et in fine maintenir les capacités physiques des personnes âgées pour une mobilité optimale.