Les Journées de la Pédagogie Universitaire (JPU) visent à développer une culture scientifique de la pédagogie universitaire en croisant les regards des praticiens et des chercheurs. Elles s’appuient sur les compétences locales et font également appel à des spécialistes nationaux ou internationaux.

Ces conférences, ouvertes à l’ensemble de la communauté de l’enseignement supérieur du site Clermontois, font toutes l’objet de captation vidéo.

Programme des journées d'échanges autour de la pédagogie universitaire 2019

Les conférences 2018-2019

La personnalisation des parcours d'apprentissage avec Moodle

Dans le cadre du Programme Learn'in Auvergne
mardi 10 décembre 2019 de 9h30 à 11h30 - Amphi 219 de la Maison des Sciences de l'Homme (4 rue Ledru - Station tramway Universités)

La personnalisation des parcours d'apprentissage vise à centrer les enseignements sur les besoins et les préférences d'apprentissage des étudiants. Cette approche permet à l'enseignant de construire des parcours qui s'adaptent au niveau de chaque apprenant (contenus, exercices, et parcours personnalisés).
La conférence se déroulera en deux parties :
  • Introduction par l'équipe LIA : présentation de différents outils de personnalisation disponibles sur la plateforme pédagogique Moodle (ex: suivi d'achèvement, H5P), suivie d'une activité sur Moodle.
  • Retours d'expérience d'enseignants sur la personnalisation des parcours d'apprentissage.
Il est fortement conseillé d'apporter un ordinateur afin d'expérimenter un parcours individualisé sur Moodle lors de la première partie.
Voir l'information sur le site Cap 20-25

Le tutorat par les pairs

Par Alain BAUDRIT - Enseignant chercheur en sciences de l’éducation, Université de Bordeaux
vendredi 11 octobre 2019 de 9h30 à 11h30 - Amphi 219 de la Maison des Sciences de l'Homme (4 rue Ledru - Station tramway Universités)

Le tutorat par les pairs permet à des étudiants d’accompagner d’autres étudiants. Sa mise en place s’anticipe et nécessite de répondre à un certain nombre de questions. Quand, comment, par qui et pour qui mettre en place ce tutorat ? De quelle nature est l’accompagnement demandé, quelle formation donner aux tuteurs, quels principaux avantages de cette méthode ? L’intervenant évoque les principales caractéristiques, les apports et les limites de cette formule pédagogique et tente de répondre aux questions liées à son application.


Utiliser le jeu pour favoriser les apprentissages

Par Jérôme LEGRIX-PAGES, Chargé de mission aux transformations pédagogiques à l'Université de Caen Normandie
Jeudi 6 juin 2019 de 9h30 à 11h30 - Amphi 219 de la Maison des Sciences de l'Homme (4 rue Ledru - Station tramway Universités)

Le jeu comme stratégie d’apprentissage est de plus en plus utilisé dans l’enseignement supérieur. Avant de se lancer dans sa mise en œuvre pédagogique, un certain nombre de questions doivent être posées concernant la motivation des apprenants, les profils de joueurs, les types de jeux, la valeur de la défaite/de la réussite, les idéologies sous-jacentes dans les mécanismes simulés… L’intervenant nous donnera des pistes pour répondre à ces questions et évoquera ses expériences de création de jeux dans le domaine de la formation et de l’enseignement, allant du serious game à la gamification d’activités sur Moodle.  Il abordera aussi la démarche créative qu’il a utilisée pour concevoir ces activités ludiques qui doivent s’articuler avec l’ensemble du parcours de formation.


Motivation et reproduction : vers une approche scientifique de la pédagogie dans l’enseignement supérieur

Par Céline DARNON - Maître de conférences en psychologie sociale expérimentale UCA, Laboratoire de psychologie sociale et cognitive (LAPSCO)
Vendredi 5 avril 2019 de 9h30 à 11h30 - Amphi 219 de la Maison des Sciences de l'Homme (4 rue Ledru - Station tramway Universités)

Dans cette présentation, l’intervenante se basera sur l’actualité de la recherche en psychologie pour comprendre comment le fonctionnement de l’université et les pratiques qui y sont encouragées contribuent parfois à la reproduction et la légitimation de certaines inégalités sociales. Nous verrons également comment une approche de la pédagogie basée sur la preuve scientifique permet d’envisager quelques pistes d'action.



Comment aider les étudiants à réussir leur entrée dans l'enseignement supérieur ?


Par Saeed PAIVANDI, Université de Lorraine

Vendredi 8 février 2019 de 9h30 à 11h30 - Amphi 220 de la Maison des Sciences de l'Homme (4 rue Ledru - Station tramway Universités)

Revoir la conférence

Dans le contexte de massification, l'entrée à l'université génère de nombreuses ruptures qui expliquent tant de difficultés vécues par un nombre important d’étudiants débutants. Les travaux de recherche révèlent la complexité des dimensions cognitives, métacognitives, sociales et existentielles de l’expérience de la 1ère année de par le nombre important de nouveautés auxquelles l’étudiant devra s’ajuster. On montre que la découverte des études universitaires est, pour ceux qui terminent l’enseignement secondaire, un temps de ruptures conjuguées, d'efforts et de mobilisation pour construire un nouvel engagement intellectuel, une nouvelle relation à l’apprendre, une nouvelle temporalité et de nouveaux repères et liens sociaux. Le rôle joué par l’environnement d’études dans l’intégration académique et sociale des étudiant est devenu l’objet de nombreux débats critiques. En s’appuyant sur les recherches françaises et internationales, la conférence-débat se focalise sur la manière dont la pédagogie et les dispositifs d’accompagnement mis en place par l’université contribuent à aider et à soutenir les étudiants primo-arrivants. Il s’agit de réfléchir sur l’effet de l’établissement et de l’environnement pédagogique sur la persévérance et la performance universitaire des étudiants lors de la transition entre secondaire et supérieur.

Référence : PAIVANDI, Saeed. Apprendre à l’université. Bruxelles : De Boeck. 2015



Qu'est-ce qui justifie l'approche par compétences dans la formation universitaire ?

Qu'est-ce qui la particularise ?
Comment la mettre en œuvre ?

Par Jacques TARDIF, Université de Sherbrooke (Québec)
 

Mardi 20 novembre 2018 de 9h30 à 11h30 - Amphi Aulagnier, Ecole de Management (11 avenue Charles De Gaulle - Station tramway Lagarlaye)

Revoir la conférence

Depuis plusieurs années, le développement des compétences, comme finalité de la formation, exerce des influences multiples sur les programmes mis en place dans les établissements d’enseignement supérieur avec comme but, entre autres, de favoriser les apprentissages les plus significatifs possibles pour les étudiants. Sans hésitation, on peut affirmer que l’enseignement universitaire est fortement interrogé par la logique des compétences : on élabore des référentiels de compétences ; on oriente les programmes sur le développement de compétences ; on remet en question les modalités d’évaluation des apprentissages.
La conférence vise à documenter l’idée que les formations par compétences, loin d’être une mode passagère, s’inscrivent dans une continuité pédagogique et, surtout, qu’elles fournissent des solutions à des limites, des lacunes et des faiblesses résultant des formations actuelles.
En premier lieu, la conférence explicite des raisons qui incitent à privilégier des programmes axés sur le développement de compétences.
Par la suite, elle considère les transformations les plus importantes imposées par l’implantation de ces programmes, d’abord dans les situations d’apprentissage (l’enseignement) et, subséquemment, dans les modalités d’évaluation des apprentissages.
Un nombre croissant de lieux de formation ayant adopté ces programmes, la conférence décrit aussi des "impasses observées" dans la mise en œuvre de ces formations. Tout au long de la conférence, une attention particulière est accordée aux changements que doivent adopter tant les étudiants que les enseignants, dans la logique du développement des compétences.

Innover dans son enseignement pour favoriser l'apprentissage en profondeur

Par Jacques LANARES, Université de Lausanne (Suisse)

Vendredi 5 octobre 2018 de 9h30 à 11h30 - Amphi 219 de la Maison des Sciences de l'Homme (4 rue Ledru - Station tramway Universités)

Revoir la conférence

Professeures et professeurs espèrent que leurs enseignements auront un impact significatif et durable sur leurs étudiantes et étudiants.  Cependant les résultats d’examens et autres évaluations peuvent être frustrants à cet égard ...  Pour améliorer la situation elles et ils ont parfois recours à des innovations pédagogiques, passant régulièrement par l’usage de technologies,mais sans nécessairement les mettre en relation avec une compréhension du processus d’apprentissage sous-jacent. L’objectif de cette intervention est de soutenir la volonté d’innovation des professeures et professeurs en mettant en évidence des principes pratiques fondés sur la recherche en psychologie de l’apprentissage et neurosciences. La conférence présentera brièvement quelques approches de l’apprentissage et fera ressortir des principes généraux constituant la base d’une grille permettant d’analyser et développer son enseignement afin de soutenir un apprentissage en profondeur ou durable. Des exemples concrets illustreront son utilisation dans la pratique quotidienne.

Neuropsychologue de formation, Jacques Lanarès est professeur à L’Université de Lausanne (Unil). Il a été Vice Recteur de l’Unil de 2006 à 2016, en charge, notamment du développement de l’enseignement, de l’E-learning et de la Qualité. Il a créé le Centre de Soutien à l’enseignement de l’Unil ainsi qu’un fonds d’Innovation pédagogique. Il est impliqué au niveau national et international pour les questions de Qualité et a évalué des établissements et programmes dans une vingtaine de pays.