UMR - / UCA

Directeur(s)

Directeur de laboratoire

Jean Baptiste MARIE

Coordonnées



85, Rue du Docteur Bousquet
63100 CLERMONT-FERRAND
04 73 34 71 50
www.clermont-fd.archi.fr

Contact

Matthieu DELATTRE
Gestionnaire d'unité
matthieu.delattre@clermont-fd.archi.fr

Thèmes de Recherche

Projet scientifique
L'analyse des marges permet d'observer les transformations à l'oeuvre en architecture et les évolutions engagées, imposées avec/par d'autres acteurs socio-économiques, telles que les innovations technique, thermique, informatique... qui touchent des disciplines connexes à l'architecture. Les marges, aussi bien physiques et spatiales que thématiques et sociétales, peuvent être considérées comme les sources d'expression de critiques, de transgressions, de résistances, de déviances, de résiliences mais aussi parfois de permanences, de résurgences, d'expérimentations, de créations, d'innovations et de singularités.

THEMATIQUE 1 : L'ARCHITECTURE DES MARGES
L'architecture des marges interroge les ruralités et les petites et moyennes villes. Les marges peuvent être examinées, aussi bien dans le sens géographique qu'historique et social. Il s'agit d'une part, d'appréhender des milieux habités situés en marge de la métropolisation dominante afin, d'autre part d'en analyser les problématiques architecturales, les forces de résilience et les capacités d'innovation. L'architecture des marges peut alors s'entendre soit comme la forme, l'organisation ou la structure de ces milieux, soit comme ensemble bâti, dispositifs construits et habités dans ces espaces. Les marges s'incarnent ici dans des réalités territoriales diverses : péri-urbains, grands péri-urbains, lisières métropolitaines, petites et moyennes villes, territoires ruraux et espaces naturels.
Ces situtations constituent des terrains d'investigation privilégiés au coeur du Massif-central. Seront examinées les ressources associées aux territoires et les capacités des acteurs à les mobiliser : résilience urbaine (tant environnementale que sociale), métabolisme d'un territoire (flux de consommation, filières de développement).

THEMATIQUE 2 : LES MARGES DE L'ARCHITECTURE
L'architecture, envisagée à la fois comme discipline et comme pratique professionnelle, est ici interrogée au prisme des approches en marge des méthodes conventionnelles.
L'hybridation des pratiques interpelle autant le processus pratique de conception architecturale - le projet - que l'aspect intellectuel des théories de l'architecture. Ces pratiques "autres", alternatives, complémentaires, interrogent également les règles qui régissent l'exercice du métier d'architecte. Par sa dimension réflexive, l'expérimentation en architecture est constitutive des marges de la discipline et de la profession. Positionnés dans le contexte actuel à l'écart de la norme, ces processus tels que la participation, l'autopromotion, l'auto-construction ou encore les modes constructifs comme le réemploi, le recyclage, le low-tech, les circuits courts, les savoir-faire vernaculaires, renversent les processus établis, questionnent la discipline et la pratique. Par ailleurs les injonctions d'un développement soutenable à l'échelle planétaire des sociétés contemporaines, ont imposé de dessiner et de fabriquer l'architecture différemment, complexifiant la production des projets en raison de l'évolution des facteurs économiques, pédominants, mais aussi sociaux, techniques, environnementaux.

LA TRANSVERSALITE : OUTILS, METHODES, MEDIATION
Ces deux objets de recherche sont traversés et interrogés à travers le prisme des outils, d'observation, de conception, de transformation et de médiation, mobilisés tout au long du processus architectural. Par le recours à ces outils, la formalisation des projets aboutit à une représentation en deux dimensions, en trois dimensions, et parfois à d'autres représentations dynamiques telles que scénario, story-board, récit, vidéo, etc. Le positionnement méthologique de Ressources vise à mettre en dialogue les acteurs, le monde de l'action (les praticiens) et le monde de la recherche. Les réponses architecturales apportées appellent aussi bien des réflexions du côté des praticiens que des investigations de la part des chercheurs.

Composition ( effectif total : 33 )

  • ABADIE Shahram -
  • BAZIE Babou -
  • BONZANI Stephane -
  • CHALJUB CHAR Benedicte -
  • COSTES Jean Philippe -
  • COUTAREL Jean Louis -
  • DETRY Nicolas -
  • DUNTZE OUVRY Amelie -
  • DURAND Marc Antoine -
  • FLAMAND Amelie -
  • FOURE Nikolas -
  • GAUTHIER Catherine -
  • JOUVENEL Julie -
  • LAPORTE Remi -
  • LAVENU Mathilde -
  • MARCILLON David -
  • MARIE Jean Baptiste -
  • PRIEUR Jean Dominique -
  • ROBIN David -
  • TEXIER Geraldine -
  • TEYSSOU Simon -
  • VIALE Jean Baptiste -
  • YOUNES Christiane -
  • GOUROVITCH Marceau -
  • MARTIN Clement -
  • MURE-RAVAUD Victoria -
  • CHEDEMOIS Angelique -
  • DELMOND Clara -
  • GANGAROSSA Laurie -
  • GUYON Olivier -
  • PARMENTIER Loic -
  • THUILIER Sabine -
  • VARLET Caroline -