Depuis l’obtention du label I-SITE en 2017, l’Université Clermont Auvergne s’est associée avec d’autres institutions liées à l’enseignement supérieur et la recherche de la région pour se réunir autour d’une ambition commune : la création d’une université de formation et de recherche à dimension nationale et internationale, fortement connectée à son environnement territorial et à sa région. C’est dans ce cadre que le 1er janvier 2021 a vu naître la nouvelle Université Clermont Auvergne - Établissement Public Expérimental (EPE).

Que signifie concrètement le terme EPE ?

Un EPE est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel. Ce statut permet notamment de « regrouper ou fusionner des établissements d’enseignement supérieur et de recherche publics et privés, concourant aux missions du service public de l’enseignement supérieur ou de la recherche ». L’expérimentation est menée pour une période maximale de dix ans. Une évaluation spécifique sera conduite, avant l’automne 2023, sur la pérennisation de l’expérimentation au travers de plusieurs critères :

  • Les indicateurs d’efficacité et de rayonnement de l’établissement expérimental et de son établissement-composante, notamment tels que définis dans le programme « CAP 20-25 » ;
  • La plus-value apportée par la nouvelle organisation (directoire, instituts) et notamment par la création d’un INP intégré ;
  • La qualité du fonctionnement de l’INP et de l’UCA et sur la qualité de leurs interactions.

Les établissements regroupés peuvent conserver leur personnalité morale et deviennent donc des « établissements-composantes ». Dans le cas de l’EPE UCA, « Clermont Auvergne INP » est un établissement-composante qui regroupe les trois écoles d’ingénieurs du site clermontois (ISIMA, Polytech Clermont et SIGMA Clermont).

Pourquoi devenir EPE ? Quelles sont les plus-values pour l’Université Clermont Auvergne ?

Les bénéfices du statut d’établissement expérimental sont nombreux, tant pour l’UCA que pour ses enseignants, chercheurs, personnels et étudiants :

  • Regrouper les forces des différents établissements de la région auvergnate et ainsi assurer le meilleur niveau de qualité des missions de l’enseignement supérieur et de la recherche : politique de formation cohérente, innovation pédagogique, diffusion et valorisation de la recherche et de la culture scientifique, orientation, réussite et insertion professionnelle des étudiants, etc. ;
  • Renforcer l’attractivité du territoire en favorisant la contribution du monde académique au développement social, économique et culturel des territoires sur lesquels il rayonne ;
  • Permettre et renforcer le rayonnement international du site d’enseignement supérieur et de recherche de Clermont Auvergne, notamment par la mise en place d’une stratégie reposant sur quatre domaines d’excellence :
    • Les agroécosystèmes durables dans un contexte de changement global
    • Les risques naturels catastrophiques et la vulnérabilité socio-économique
    • Systèmes et services innovants pour les transports et la production
    • La mobilité personnalisée comme facteur clé de la santé

Quels changements sont apportés suite à la création de l’EPE ?

Le site universitaire Clermont Auvergne intègre depuis le 1er janvier 2021 six instituts :
  • Un établissement-composante : Clermont Auvergne INP (le 5e Institut National Polytechnique de France) ;
  • Un Institut Universitaire de Technologie (IUT Clermont Auvergne) issu de la fusion des deux IUT ;
  • L’Institut Droit, Économie, Management ;
  • L’Institut Lettres, Langues, Sciences humaines et sociales ;
  • L’Institut des Sciences ;
  • L’Institut Sciences de la vie, santé, agronomie, environnement.

Ces six instituts permettent ainsi de regrouper par grands ensembles les UFR, écoles (y compris les écoles doctorales), instituts et entités de recherche. Leurs missions sont multiples :

  • Fédérer les différents opérateurs d’un champ disciplinaire de l’UCA en vue de contribuer activement à la stratégie et au rayonnement national et international de l’université ;
  • Renforcer l’articulation entre formation et recherche ;
  • Impulser et piloter des projets transversaux mobilisant plusieurs opérateurs ;
  • Mutualiser un certain nombre de missions différentes selon les instituts : « portails » de licence, formation continue, internationalisation, dispositifs pédagogiques innovants, etc. ;

· Assurer une représentation élargie et contribuer à une visibilité accrue de l’ensemble disciplinaire relevant de son périmètre au sein de l’université et à l’extérieur de l’université.

Qu’est-ce que l’établissement-composante Clermont Auvergne INP ? 

L’Institut National Polytechnique Clermont Auvergne est un établissement-composante de la nouvelle Université Clermont Auvergne qui propose notamment des diplômes d’ingénieurs et formations spécifiques des grandes écoles (mastères spécialisés…). L’INP porte également des masters en propre ou en collaboration avec d’autres instituts de l’UCA. Composé des trois établissements SIGMA Clermont, Polytech Clermont-Ferrand et ISIMA, ses statuts diffèrent des six Instituts qui composent l’université. En effet, il dispose de la personnalité morale et des prérogatives qui y sont inhérentes. Doté notamment de son propre conseil d’administration, L’INP met en œuvre ses missions propres et exerce ses compétences dans le respect de la stratégie et des orientations de l’Université Clermont Auvergne.

Quel est le rôle du directoire ? 

Composé du président de l’UCA, des directeurs des six instituts, des vice-présidents statutaires de l’UCA, du vice-président étudiant de l’UCA ainsi que d’un représentant du monde socio-économique proposé par les membres universitaires du directoire et validé par le Conseil d’administration de l’UCA, le directoire est l’organe de pilotage de l’université. En charge des réflexions stratégiques, ses missions sont variées :

  • Définition et suivi du projet d’établissement et de la contractualisation de l’établissement avec les différents organismes financeurs ;
  • Définition de la stratégie de l’établissement en matière de recherche, de formation et de vie étudiante ;
  • Définition de la stratégie de l’établissement en matière de politique des ressources humaines, politique immobilière, politique internationale, politique informatique ;
  • Assurer le développement équilibré des différents instituts ;
  • Favoriser les transversalités… ;

Le directoire de l’UCA se place donc dans un rôle de gestion et d’administration de l’Université.

Qu’est-ce que le conseil des personnels enseignants et enseignants-chercheurs (CP2E) ?

Le conseil des personnels enseignants et enseignants-chercheurs est un nouveau conseil chargé de diverses missions autour de la recherche au sein de l’Université Clermont Auvergne. C’est notamment ce conseil qui est l’instance compétente pour :

  • L’adoption de la stratégie globale de recrutement des enseignants-chercheurs (définition de domaines et profils prioritaires, critères de recrutement et exigences attendues, les objectifs en termes de recrutement, mesures d’attractivité…) ;
  • La qualification à donner aux emplois d’enseignant et d’enseignant-chercheur mis au recrutement ;
  • La définition de la procédure d'inscription à une HDR ;
  • La définition de la politique de mobilité, interne et externe, pour les enseignants et les enseignants-chercheurs.

Le conseil des personnels enseignants et enseignants-chercheurs est compétent pour l’ensemble des agents enseignants et enseignants-chercheurs de l’UCA, y compris ceux qui exercent leurs fonctions au sein de l’INP (à l’exception de ceux dont l’INP est employeur). Il est composé de 32 membres

Quels sont les autres conseils / comités de l’UCA ?

Afin de répondre aux diverses problématiques liées à la vie de l’Université, différents conseils, comités et commissions existent, parmi lesquels il est notamment possible de retrouver :

  • Le conseil d’administration (CA) ;
  • Le conseil de la recherche (CR) ;
  • Le conseil de la formation et de la vie universitaire (CFVU) ;
  • Le comité d’orientation stratégique (COS) ;
  • Le comité technique (CT) et le comité hygiène, sécurité et conditions de travail (CHSCT) ;
  • Le congrès social ;
  • La commission paritaire d’établissement (CPE) ;
  • La Commission Consultative Paritaire compétente à l’égard des Agents Contractuels
  • (CCPAC) ;
  • Le conseil des directeurs de composantes (CDC) ;
  • Le conseil des directeurs d’unités de recherche (CDU) ;
  • Le comité électoral consultatif (CEC).