Vous êtes ici : AccueilUniversitéHandicap

La recherche sur le handicap à l'UCA

Recensement des activités de recherche intégrant la notion de handicap

La liste ci-dessous a été élaborée après un travail de recensement effectué auprès des laboratoires de l’UCA, elle n’est pas exhaustive. Un travail de recensement des recherches portant sur la thématique du handicap sera désormais mené tout au long de l’année universitaire.


Collegium Technologie, Sciences pour l’ingénieur
Laboratoire d’Informatique, de Modélisation et d’Optimisation des Systèmes (LIMOS)

Thèses

Chercheurs :
  • Gauthier FILLIERES-RIVEAU, doctorant.
  • Vincent BARRA, directeur de thèse.
  • Jean-Marie FAVREAU, co-directeur de la thèse.
  • Externe : Guillaume TOUYA, co-encadrant, Institut national de l’information géographique et forestière (directeur de l’équipe "Cartographie et Géomatique").
Sujet de recherche :
Génération de cartes tactiles (en relief) adaptées pour les déficients visuels. L’objectif est de travailler au développement d’un outil pour permettre d’adapter (sélection des éléments d’intérêts, simplifications géométriques, toponymie, aides décisionnelles…) des cartes aux besoins des personnes mal/non voyantes.

Descriptif de la recherche :
Exploration d’une approche basée sur l’apprentissage pour répondre aux besoins de généralisation de carte pour déficients visuels. Pour cela, plusieurs étapes sont nécessaires :
  • Collecte de cartes tactiles (relief) réalisées par des experts du domaine dans un format exploitable ;
  • Appareillement de ces cartes avec une base de données cartographique existante (OpenStreetMap) ;
  • Exploration d’approches par apprentissage pour :
    • Généralisation géographique (sélection/simplifications issues de base de données) ;
    • Généralisation cartographique (simplifications géométriques) ;
    • Aide à la décision.
  • Génération de fichier de fabrication.

Collegium Lettres, Langues, Sciences humaines et sociales
Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique (CELIS)

Thèses

Chercheurs :
  • Julie LEMAIRE, doctorante.

Sujet de recherche :
Albert Cohen, la bêtise et le handicap.

Descriptif de la recherche :
La thèse porte sur la mise en scène de la bêtise dans l’œuvre d’Albert Cohen. Cette recherche amène à réfléchir à une forme de handicap particulière : l’idiotie, qui, contrairement à la bêtise, apparaît comme une véritable déficience mentale. Mais l’idiotie est surtout à envisager comme un rôle social : c’est l’idiot de village, qui a donné naissance, en littérature, à la figure du bouffon, ou du huron, dont les Valeureux sont les héritiers dans l’œuvre de Cohen. L’idiot apparaît comme celui qui, par son anormalité, met en cause les normes d’une société. Il apparaît aussi à bien des égards comme un saint ou comme un poète. Son incompétence se renverse alors en compétence paradoxale, permettant d’envisager le handicap comme positivité. Chez Cohen, l’idiotie se lie plus particulièrement à la judéité, qui d’une certaine manière est décrite comme un handicap. Elle appelle réflexion sur le retournement d’un stigmate, tel qu’il a été analysé par le sociologue Erving Goffman dans son ouvrage Stigmate. Les usages sociaux des handicaps.

Autres activités de recherche

Chercheurs :
  • Priscilla WIND, maître de conférences.
Sujet de recherche :
Théâtre et handicap mental sur la scène contemporaine germanophone.

Descriptif de la recherche :
En 2002-2003, le metteur en scène provocateur Christoph Schlingensief bouleverse la scène artistique germanophone avec sa série Freakstars 3000. Celle-ci propose une nouvelle version de l’émission populaire Deutschland sucht den Superstar (l’équivalent de Nouvelle Star) en retenant uniquement des candidats présentant un handicap mental ou moteur. Rapidement accusé de renouer avec la tradition du freak show (filiation ironique assumée), l’artiste pose pourtant le premier la question de l’acteur handicapé et engage par la suite de manière permanente des acteurs handicapés. Par la suite, le théâtre Hora (Zurich), popularisé par sa collaboration avec Jérôme Bel pour le spectacle Disabled Theater, et le théâtre Thikwa (Berlin) ont créé des troupes entièrement composées d’acteurs présentant une déficience mentale. Depuis, les coopérations avec de grands metteurs en scène et les spectacles indépendants se multiplient, nourrissant une réflexion sur l’apport du handicap mental aux arts de la scène. En s’appuyant sur les spectacles du collectif Monster Truck Dschingis Khan (2012) - jouant du rapprochement sémantique entre mongol et mongolien - et Regie (2014) - dans lequel trois acteurs trisomiques deviennent metteurs en scène – ainsi que sur Les 120 Jours de Sodome (2017) de Milo Rau - qui propose de rejouer le film éponyme de Pier Paolo Pasolini à des acteurs du théâtre Hora et du Schauspielhaus de Zurich-, cette contribution étudiera comment le handicap mental permet de s’interroger à nouveau sur la question de la représentation scénique. Quelle autre compréhension proposent les acteurs atteints du syndrome de Down du jeu de l’acteur, entre monstration et plaisir comique ? Dans le cadre d’un travail entre acteurs handicapés et non-handicapés, dans quelle mesure l’acte de mettre en scène révèle-t-il les relations de pouvoir dans une société normative ? Enfin, comment se renouvelle le processus cathartique à travers le disabled theater ?

Chercheurs :
  • Pascale AURAIX-JONCHIERE, professeur des universités.

Travaux :
  • « Lecture historique et représentations du handicap dans les romans de Jules Barbey d’Aurevilly », dans le cadre de la conférence-débat « La rencontre avec l’altérité. Handicap et représentations », IADT, 11 octobre 2017.
  • L’Opéra fabuleux d’Aloïse, figure de l’art brut, Paris, L’Harmattan, coll. « Créations au féminin », 2016.

Autres activités de recherche

Chercheurs :
  • Pascale AURAIX-JONCHIERE, professeur des universités.
Travaux :
« Le Handicap et son dépassement dans quelques contes du XIXème siècle (Grimm et Andersen) », colloque Regards croisés sur le handicap en contexte francophone, 12 au 15 juin 2018, Université de Saint-Boniface, Winnipeg (Manitoba, Canada), dir. Florence FABERON, Maria Fernanda ARENTSEN.


Collegium Lettres, Langues, Sciences humaines et sociales
Laboratoire Activité Connaissance et Transmission Éducation (ACTé)


Activités de recherche

Chercheurs :
  • Corinne MERINI, maître de conférences.
  • Julie PIRONOM, ingénieur d’étude.
  • Serge THOMAZET, enseignant-chercheur.

Sujet de recherche :
Accompagner les familles dans l’élaboration et la mise en œuvre du projet de vie de leur enfant handicapé.

Descriptif de la recherche :
Un travail de recherche est mis en place dans le but d’identifier l’activité professionnelle, les outils et les gestes de métiers des assistants au parcours de vie (APV). L’objectif vise d’une part à décrire ce nouveau métier, les compétences nécessaires pour l’exercer, son positionnement par rapport aux autres métiers de l’accompagnement et son inscription dans un réseau d’intervenant et, d’autre part, à évaluer l’impact de l’action tant pour l’enfant et sa famille que pour l’environnement.

Chercheurs :
  • Corinne MERINI, maître de conférences.
  • Serge THOMAZET, enseignant-chercheur.
  • Jean BELANGER (Université du Québec à Montréal)

Sujet de recherche :
Étude des concepts de partenariats et d’école inclusive.

Descriptif de la recherche :
L’objectif de cette recherche est d’étudier l’usage fait par la littérature scientifique et dans le droit de l’expression « école inclusive » et son lien avec des pratiques collaboratives.

Chercheurs :
  • Corinne MERINI, maître de conférences.
  • Julie PIRONOM, ingénieur d’étude.
  • Serge THOMAZET, enseignant-chercheur.
  • Dilane TIKIRI BANDA (Université Paris-Est Créteil)

Sujet de recherche :
Mesure d’impacts du métier d’Assistant au projet de vie (APV).

Descriptif de la recherche :
Ce travail de recherche s’inscrit dans la continuité de la recherche sur l’accompagnement des familles dans l’élaboration et la mise en œuvre du projet de vie de leur enfant handicapé (voir ci-dessus). L’objectif est de mettre en place une évaluation systémique des effets de l’installation du métier d’assistant proje de vie sur les territoires en termes valeur ajoutée, de pertinence, d’efficacité et d’efficience prenant en compte le point de vue (au sens propre de là où se situent les organisations) des différents acteurs stratégiques que sont pas exemple la caisse d’allocations familiales, la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, les familles, les maisons départementales des personnes handicapées, les agences régionales de santé…


À venir

Chercheurs :
  • Emmanuèle Auriac-Slusarczyk, maître de conférences.
  • Mylène Blasco, maître de conférences.
  • Franck Durif, professeur des universités-praticien hospitalier.

Sujet de recherche :
Projet DECLICS, le corpus santé (matériau collecté) permet de mieux comprendre le dialogue médecin neurologue, versus autres soignants avec des patients parkinsoniens.

Descriptif de la recherche :
Le projet DECLICS développe un travail linguistique basé sur l'analyse d’enregistrements oraux recueillis dans le cadre d’entretiens en situation médicale, entre patients et professionnels de la santé. C’est une collaboration entre la linguistique et la médecine qui voudrait vérifier que la langue orale, produite en situation clinique, procède selon des modes que l’on n’a pas encore identifiés. Il s’agira, autour d’entretiens conduits par des médecins et des psychanalystes, de donner les outils de caractérisation des faits de langue repérés qui seront utiles à la conduite des entretiens médicaux et à la formation des professionnels de la santé. En effet, l’expérience de l’entretien avec le psychanalyste offre au patient une écoute singulière qui lui permet, autour de la pathologie évoquée, de laisser libre cours à la parole.



Collegium Droit, Économie, Gestion
Centre de Recherche Clermontois en Gestion et Management (CRCGM)

Activités de recherche

Chercheurs :
  • Matthieu LARDEAU, maître de conférences.
  • Christine LAMBEY-CHECCHIN, maître de conférences.

Sujet de recherche :
Le modèle économique et de gestion des ESAT et EA.

Descriptif de la recherche :
Cette recherche se place dans une perspective comparatiste, entre une ADAPEI – qui encadre les personnes handicapées – et une association de réinsertion sociale par le travail de femmes éloignées du monde de l’emploi qui expérimentent un changement de leur modèle économique. Tout en préservant leur finalité sociale originelle, elles mettent en œuvre une stratégie de développement économique ancrée dans leurs territoires. L’objectif de cette recherche est de comprendre comment les principes du Social Business, définissant un modèle de gestion, peut être utilisé comme cadre d’action pour ce type d’organisations. Elle repose sur deux études de cas approfondies constituées par deux associations d’insertion sociale par le travail : l’une vient en aide aux personnes handicapées mentales, l’autre aux femmes isolées et éloignées de l’emploi. Les résultats montrent que le modèle du Social Business aménagé constitue un cadre d’action opératoire et permettent d’identifier les facteurs clés de succès dans la définition et la conduite des stratégies de développement de ces associations.

Chercheurs :
  • Éléonore Marbot, maître de conférences.
Sujets de recherche :
  • Le référent handicap dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap, un métier en tension.
  • La mobilité professionnelle et handicap.
  • Le processus d’accompagnement du handicap.

Descriptif de la recherche :
Des recherches ont été effectuées sur la perception des gestionnaires des situations de handicap. Les nombreuses interviews réalisées ont permis d’établir un état des lieux (quantitatifs et qualitatifs) et d’identifier des problématiques en matière de handicap et de mobilité au sein de l’Académie de Clermont-Ferrand, du Ministère de la Défense, du Centre Ministériel de Gestion de Lyon, de l’UCA, du Centre Hospitalo-Universitaire de Clermont-Ferrand et du Conseil Départemental du Puy-de-Dôme. Ces interviews ont été mises en perspective grâce à un benchmark national, et ont permis de faire émerger des recommandations pour une évolution des pratiques de mobilité tant sur le plan organisationnel que managérial.

Éléonore MARBOT a animé le séminaire inter-fonction publique « L’accompagnement des agents publics en situation de handicap ou d’inaptitude » le 20 novembre 2017 à l’UCA et travaille actuellement avec le groupe inter fonction publique Auvergne Handicap pour la mise en place d’une mobilité inter fonction publique.
Centre Michel de l’Hospital (CMH)

Thèses

Chercheurs :
  • Lemuel Asaph GNAORE GBODJO, doctorant.
  • Marie-Élisabeth BAUDOIN, directrice de thèse.

Sujet de recherche :
L’autonomie personnelle à l’épreuve des vulnérabilités mentales.

Descriptif de la recherche :
Les personnes atteintes de l'Alzheimer et maladies apparentées sont en situation de handicap au sens de l’article L. 114 du Code de l’action sociale et des familles. En effet, il s'agit ici d'une altération progressive des facultés mentales et cognitives entrainant une perte d'autonomie. Cette perte d'autonomie restreint l'activité ou la participation à la vie en société.

Cette recherche s'articule autour de deux grands axes. Un axe relatif à l'encadrement juridique de la vulnérabilité découlant de la perte de l'autonomie, et un axe relatif à la prise en compte de la vulnérabilité mentale, au sens de notre sujet, dans les politiques publiques.

Chercheurs :
  • Alice RATIER, doctorante.
  • Florence FABERON, directrice de thèse.

Sujet de recherche :
Surdité et droit public.

Descriptif de la recherche :
La prise en compte de la situation des personnes sourdes en prison n’a commencé qu’à la fin du XXème siècle en France. Dans une note de 1998, Anne BAMBERG a décrit les difficultés majeures rencontrées par cette partie de la population : « Il y a d’une part le problème de la langue et d’autre part le vécu au quotidien du handicap que crée la déficience auditive ». Ce constat a été confirmé par l’administration pénitentiaire dans une enquête de 2012 visant à améliorer les conditions de vie des personnes sourdes et malentendantes hébergées en établissements pénitentiaires. Cet intérêt tardif de l’administration pénitentiaire pour le handicap auditif ne signifie pas pour autant qu’aucune personne sourde n’ait été incarcérée avant la fin du XXème siècle.

L’analyse juridique de la surdité en milieu carcéral n’a jamais été traitée en France et aujourd’hui cette absence se ressent. En 2015, la direction de l’administration pénitentiaire a lancé un projet à l’attention des personnes détenues en perte d’autonomie en vue de répondre au mieux à leurs besoins. Parmi le public visé se trouvent les personnes en situation de handicap dont font partie les personnes sourdes. Dès lors ce projet de thèse envisage l’analyse des droits et libertés de ces personnes en milieu carcéral en vue d’améliorer leurs conditions de vie.


Autres activités de recherche

Chercheurs :
  • Florence FABERON, maître de conférences.
Travaux :
  • Organisation d’une conférence-débat « La rencontre avec l’altérité : handicap et représentations », 2017, UCA.
  • Organisation du colloque « Culture, droit et handicap » du 10 avril 2015, Université d’Auvergne.


Publications

Chercheurs :
  • Florence FABERON, maître de conférences.
  • Stéphanie URDICIAN, maître de conférences.
Travaux :
Actes du colloque de Clermont-Ferrand du 10 avril 2015, PUAM, 2017.

Chercheurs :
  • Florence FABERON, maître de conférences.
Travaux :
« Politiques publiques et handicap », La Ley Online [En ligne], revue juridique d’Argentine, Université de La Plata, 2013, 9 p.

Chercheurs :
  • Marie-Élisabeth BAUDOIN, maître de conférences.

Travaux :
« L’accessibilité des personnes handicapées aux bâtiments publics – vers la fin d’un bras de fer inégal contre l’État ? », JCP A La Semaine Juridique Administrations et collectivités territoriales/LexisNexis, 2011, n° 19, 2189.


À venir

Chercheurs :
  • Florence FABERON, maître de conférences.
  • Maria Fernanda ARENTSEN, professeur de littérature (Université Saint-Boniface, Winnipeg).

Travaux :
Organisation du projet « Handicap et citoyenneté » avec l’Université de Winnipeg (Manitoba, Canada) sur les années 2018/2020


Collegium Sciences de la vie, Santé, Environnement
Imagerie Moléculaire et Stratégies Théranostiques (IMoST)


 
Activités de recherche

Présentation générale :

L’unité de recherche IMoST (UMR 1240, INSERM, UCA), rattachée à l’ITMo « Technologies pour la Santé » et au cancéropôle CLARA, a pour objectifs principaux de mettre à jour de nouveaux outils et/ou cibles pour le traitement et le suivi thérapeutique, essentiellement en oncologie ainsi que leur transfert clinique. S’appuyant sur une forte expertise en radiomarquage et étude de biomarqueurs de réponse et/ou résistance, cette unité est organisée autour de deux équipes dont les projets sont interconnectés et focalisés sur les axes mélanome, chondrosarcome et les cancers du sein triple négatif (CSTN). In fine les deux équipes convergeront vers l’approche de traitement individualisé combinant l’identification et la mise en évidence des marqueurs (imagerie, bio-pathologie) et les thérapies associées (thérapies ciblées et radiothérapies internes vectorisées). Cette démarche est renforcée par la présence au sein de l’unité d’un plateau technique englobant des locaux et équipements dédiés à la chimie, la radiochimie, la génomique/post-génomique (transcriptome, protéome, métabolome…), la pharmacologie expérimentale et l’imagerie in vivo du petit animal (TEMP, TEP, optique et scanner X). Les travaux de recherche de l’IMoST bénéficient, également pour le transfert clinique, de l’expertise des radiopharmaciens, anatomo-pathologistes, cliniciens, médecins nucléaires et oncologues du centre régional de lutte contre le cancer Jean Perrin et du CHU Gabriel Montpied.

Équipe 1 : « Cibles et outils pour l’imagerie et la thérapie »
Responsable : docteur Françoise DEGOUL / Responsable adjoint : docteur Elisabeth MIOT-NOIRAULT

Les précédents travaux de l’IMoST ont démontré la possibilité d’utiliser de petites molécules pour l’imagerie et la thérapie des mélanomes et des pathologies dégénératives et tumorales du cartilage. Les vecteurs utilisés pour le ciblage des mélanines et des protéoglycanes sont également déclinés pour l’adressage de nanoparticules ou pro-drogues activables en hypoxie dans le contexte de tumeurs radiorésistantes et/ou hypoxiques. De nouvelles cibles/vecteurs seront développés pour la radiothérapie interne, ainsi que des stratégies de pré-ciblage en radioimmunothérapie. La mise au point de radio marquages originaux et/ou exploitables en imagerie tomographie par émission de positons sera largement favorisée.

Équipe 2: « Recherche translationnelle en imagerie fonctionnelle, radiopharmaceutiques et biomarqueurs théranostiques »
Responsable : professeur Florent CACHIN / Responsable adjoint : professeur Frédérique PENAULT-LLORCA

Suite à la validation préclinique des radiopharmaceutiques pour les indications de mélanome métastasé et de chondrosarcome, l’équipe prend en charge le transfert clinique en exploitant le Centre d’Innovation et de Recherche en Médecine Nucléaire (CIRMEN). La mise en évidence de biomarqueurs de réponse et/ou de résistance au traitement est effectuée à l’aide d’études prospectives et rétrospectives focalisées sur les CSTN. La présence de la protéine Her3 dans les résidus tumoraux post-traitement (néo adjuvant + anti epidermal growth factor receptor) des CSTN qui est un indicateur de résistance sera mise en évidence par des approches d’imagerie quantitative visant à déterminer pour chaque patiente la pertinence des options thérapeutiques.



 

Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO)
Équipe 3 : Stress physiologique et psychosocial, bien-être


Activités de recherche

Chercheurs :
  • Nadia CHAKROUN-BAGGIONI, maître de conférences et responsable de l’équipe de recherche ;
  • Frédéric DUTHEIL, professeur des universités et responsable de l’équipe de recherche ;
  • Catherine AUXIETTE, maître de conférences ;
  • Patrick CHAMBRES, professeur des universités ;
  • Michael DAMBRUN, professeur des universités ;
  • Marie IZAUTE, professeur des universités ;
  • Laurie MONDILLON, maître de conférences ;
  • Frédérique TEISSEDRE, maître de conférences ;
  • Guillaume VALLET, maître de conférences ;
  • Magali CHAULET, doctorante ;
  • Maya CORMAN, doctorante ;
  • Cédric HUFNAGEL, doctorant ;
  • Catherine JUNEAU, doctorante ;
  • Fabienne LELONG, doctorante ;
  • Flavien THUAIRE, post-doctorant.
Sujet de recherche :
Stress physiologique et psychosocial, bien-être.

Descriptif de la recherche :
Cette équipe de recherche regroupe des spécialistes du stress physiologique, du bien-être et de la psychologie de la santé, de certains handicaps comme l’autisme, mais aussi des spécialistes de psychologie cognitive et sociale, avec une approche biopsychosociale du stress et du bien-être dans différents contextes (e.g., troubles du spectre autistique, stress professionnel). Il s’agit plus généralement de développer les interfaces entre la psychologie scientifique et la médecine et ainsi de mieux répondre à certains enjeux de santé publique.


UMR Territoires

Titre du projet :
HACCEScol : Handicap, accessibilité citoyenne : focus sur l'accès à l'éducation

Sujet de recherche :
Handicap, accessibilité, éducation, justice spatiale, cartographie.

Coordination :
Mauricette FOURNIER, maîtresse de conférence, UMR Territoires.

Autres membres engagés sur le projet :
  • Amandine ARNAUD, doctorante, Centre Michel de l'Hospital.
  • Franck CHIGNIER-RIBOULON, professeur UMR Territoires.
  • Meddy ESCURIET, doctorant CIFRE, UMR Territoires.
  • Florence FABERON, maîtresse de conférence, Centre Michel de l'Hospital.
  • Jean-Marie FAVREAU, maître de conférence, UMR LIMOS.
  • Gauthier FILLIÈRES-RIVEAU, doctorant, UMR LIMOS.
  • Éric LANGLOIS, Ingénieur, UMR Territoires.
  • Christine LECHEVALIER, past. UMR Territoires.
  • Claire MARLIAC, maîtresse de conférence, Centre Michel de l'Hospital.
  • Frédérique VAN CELST, Technicienne, UMR Territoires.

Descriptif de la recherche :
Le programme de recherche HACCEScol se fonde sur le postulat général qu'améliorer l’accessibilité a pour effet d'augmenter les capabilités individuelles, d’oeuvrer à la justice spatiale en réduisant les formes d’exclusion socio-spatiale, pour in fine favoriser la citoyenneté pour les personnes en situation de handicap. C’est plus particulièrement sur l'accès à l'éducation et à la formation initiale qu'est fondé ce programme, décliné en deux axes qui croisent les différentes approches et compétences disciplinaires des membres de l'équipe (sciences du territoire, droit et informatique). L'accès à l'éducation et à la formation initiale apparaît en effet comme un droit essentiel et une condition d'accès à la citoyenneté. Les deux axes développés dans le cadre du projet présentent une forte dimension opérationnelle, dans l'objectif de contribuer concrètement à améliorer les conditions de l'accessibilité pour les jeunes en situation de handicap. Il s'agit d'une part d'analyser les compatibilités et discordances entre aménagements visant à favoriser l'accessibilité aux établissements scolaires et universitaires à partir de l'étude des Agendas de programmation des travaux pour rendre un bâtiment accessible (ADAP), document réglementaire depuis la loi de 2005. D'autre part, le programme vise à outiller la communauté OpenStreetMap pour contribuer à améliorer l'accessibilité. Les travaux menés dans ces deux axes constitueront une base empirique à partir de laquelle pourra s'effectuer une montée en généralité sur les problématiques de l'efficience des politiques publiques et de la justice spatiale.

Titre du projet
Outiller les acteurs des territoires pour vivre, travailler et choisir d’évoluer avec un handicap en milieu rural.
Recherche-action financée par la FIRAH (Fondation Internationale de la Recherche Appliquée sur le Handicap), associée à Solidel, Agrica et Laser emploi dans le cadre de l'appel à projet 2018.

Porteur du projet :
Mauricette FOURNIER, maîtresse de conférence, UMR Territoires.

Autres membres du projet :
  • Franck CHIGNIER-RIBOULON, professeur, UMR Territoires.
  • Thierry DELERCE, Chargé d'études et de recherche, LADAPT.
  • Meddy ESCURIET, doctorant CIFRE, UMR Territoires et LADAPT.
  • Florence FABERON, maîtresse de conférence, Centre Michel de l'Hospital
  • Laurent RIEUTORT, professeur, UMR Territoires, directeur de l'IADT.
Partenaires acteurs associés 
  • Paul GAUDRON, administrateur délégué de la ferme de  Dienet de l'ORSAC (Ain)
  • Dominique GRANJON, directeur du Habert de ESPOIR (Savoie) 
  • Laure GARRIVIER, directrice de l'ESAT Le Colombier-La Biégnière (Loire) 
  • Céline CHALANDON, directrice de la Scierie menuiserie de l'ASPH (Puy-de-Dôme) 
  • Jean-Paul BARITHEL, président du Réseau ASTRA (Agriculture Sociale et Thérapeutique dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes)

Descriptif de la recherche :
Cette recherche-action reposera sur l’analyse des pratiques et des discours actuels de certains ESAT agricoles/ruraux, partenaires du projet, et de leurs structures voisines, qui permettent, sous différentes formes, l'accès au travail et à l’intégration sociale de personnes concernées notamment par un handicap mental ou psychique. Le diagnostic et l’analyse porteront plus particulièrement sur la qualification des interactions entre ces pratiques et leurs territoires d’action. En effet, l’intérêt de l’apport des enseignants-chercheurs géographes sur cette problématique (et ces enjeux) réside dans l’entrée par le prisme territorial. Il s’agira de se pencher sur les ressources territoriales des espaces où sont implantés les ESAT afin, tout d’abord, de les recenser puis, de comprendre de quelle manière et à quel degré elles sont mobilisées, de quelle façon les ESAT concernés sont intégrés au tissus économique, et plus largement social local. Dans cette démarche participative il s’agira aussi de s’imprégner de l’expérience des acteurs accompagnants, de la société civile, et plus encore du vécu, du ressenti et de la perception des bénéficiaires des actions existantes afin de révéler leurs attentes et ambitions, leurs projets de vie et professionnels. Avec l’objectif final de permettre plus de choix pour vivre et travailler avec un handicap en milieu rural, il s’agit de placer les personnes au centre du dispositif de recherche. A partir de l’état des lieux des pratiques des ESAT, du diagnostic des relations qu’ils entretiennent avec leurs territoires d’appartenance, de l’examen des diverses facettes du potentiel de chaque territoire, quels sont les leviers à actionner, les impulsions à donner pour qu’ils offrent la possibilité aux personnes en situation de handicap d’avoir plus de choix pour travailler et vivre en milieu rural et pour mener a bien leur projet de vie.


Thèse en CIFRE avec LADAPT : 

Comprendre les représentations mentales de l’espace des personnes en situation de handicap : vers une évaluation des dispositifs d’accompagnement mis en place par l’association LADAPT

Encadrement:
Directeurs de thèse : Laurent Rieutort et Mauricette Fournier

Résumé :
Le projet de thèse a pour vocation d’étudier les représentations mentales de l’espace des personnes en situation de handicap accompagnées dans leur insertion sociale et professionnelle par l’association LADAPT (Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées). Aborder la question du handicap sous un angle original (par l’intermédiaire des représentations mentales de l’espace) aux confins de la géographie et de la psychologie sociale, nous conduira à nous intéresser aux questions relatives à l’appropriation de l’espace, à l’intégration sociale et à l’accompagnement des personnes en situation de handicap. L’étude des représentations mentales de l’espace des personnes en situation de handicap permettra de nous interroger sur leur capabilité, sur ce que le philosophe Amartya Sen définit comme étant la « possibilité effective qu’un individu a de choisir diverses combinaisons ou fonctionnement » (Sen, 2008) ainsi que sur leurs pratiques spatiales.
L’analyse à l’échelle de l’individu de la diversité et de la complexité des représentations mentales de l’espace pourrait permettre de comprendre précisément la manière dont ce type de public, peu enquêté en géographie, s’approprie et ressent l’espace. Il s’agira de caractériser le rôle joué par les situations de handicap, quelles qu’elles soient, par la politique de LADAPT, mais également par les pratiques, les méthodes et les objectifs fixés par les professionnels de l’association (animateurs, médecins, ergothérapeutes, kinésithérapeutes, psychomotriciens…) dans le processus de construction des représentations mentales de l’espace.
En s’intéressant plus particulièrement à l’évolution de la capabilité, des pratiques spatiales et donc, par conséquent, des représentations mentales de l’espace des personnes accompagnées par LADAPT, un des objectifs du projet sera de mener un travail d’évaluation des actions et des dispositifs d’accompagnement mis en place par l’association.
De par son objet d’étude mais également de par la mobilisation active du concept des représentations mentales de l’espace, pour évaluer, tester et réorienter les dispositifs d’accompagnement des personnes en situation de handicap mis en place par LADAPT, le projet est particulièrement innovant. En s’intégrant dans le courant des disability studies (l’étude des situations de handicap en sciences humaines et sociales), ce travail de recherche contribuera à élargir la connaissance de l’influence des situations de handicap sur le rapport à l’espace et à ouvrir de nouvelles perspectives de recherche en géographie du handicap.

Travaux académiques :
  • Chignier-Riboulon Franck, 2018, « La perception des personnes handicapées à Marvejols (Lozère), entre ressource économique et peur de la stigmatisation », communication à la Rencontre internationale et transdisciplinaire « Regards croisés sur le handicap en contexte francophone » organisée à l’Université de Saint-Boniface, Winnipeg (Manitoba), Canada. 12-15 juin 2018.
  • Chignier-Riboulon Franck, Mauricette Fournier. 2017. The disabled people, a tool for rural re-development. The case of Marvejols (Lozère, France). Research for Rural Development, 2017, volume 2, p. 166-173.
  • Escuriet Meddy, 2017. Comprendre les représentations socio-spatiales des personnes en situation de handicap : vers une évaluation des dispositifs d’accompagnement mis en place par l’association LADAPT. Poster présenté au colloque « Handicap et Autonomie », 22 septembre 2017, Centre de réadaptation de Mulhouse (68).
  • Escuriet Meddy, 2018. « La géographie au service de l’accompagnement médico-social : approche par les entretiens cartographiques, une nouvelle façon d’appréhender l’empathie et de mieux connaître la personne en situation de handicap », Communications aux 1ères rencontres de géographie de la santé, 14 et 15 juin 2018, Université Lyon III Jean Moulin, Lyon (69).
  • Escuriet Meddy, (à paraître) , Les entretiens cartographiques, une technique d’approche longitudinale sentimentale et émotionnelle du rapport à l’espace : l’exemple du handicap et de la lésion cérébrale, in Fournier M et Troin F. (dir.,) Cartographie des parcours
  • Fournier, Mauricette, 2018, « Handicap et accessibilité à la culture et à l'éducation culturelle dans les espaces périphériques du Massif central », communication à la Rencontre internationale et transdisciplinaire « Regards croisés sur le handicap en contexte francophone » organisée à l’Université de Saint-Boniface, Winnipeg (Manitoba), Canada. 12-15 juin 2018.
  • Fournier, Mauricette et Franck Chignier-Riboulon. 2016, « L’accueil des personnes handicapées en Lozère : entre ressource et humanité ». Communication dans la session « Migration : réseaux d’acteurs et accueil de nouvelles populations», du colloque international de l'Association de Science Régionale De Langue Française (ARSDLF), Gatineau, Canada.
  • Vuilbert Sophie et Fournier, Mauricette, 2018, «La difficile adaptation des dispositifs d’aide en faveur de l’employabilité des personnes ayant des incapacités psychiques. Exemple du département de l’Allier (France)», communication au colloque international «Handicap, emploi et insertion» , UCA, Clermont-Ferrand, 13-15 Novembre 2018