La politique d'embauche de l'Université Clermont Auvergne vise à améliorer la représentation des personnes handicapées au sein de ses effectifs.

Recrutement

Selon l'article 27 de la loi n°84-16 du 11 janvier 1984 :
"Aucun candidat handicapé, ayant fait l'objet d'une orientation en milieu ordinaire de travail, ne peut être écarté, en raison de son handicap, d'un concours ou d'un emploi sauf si son handicap a été déclaré médicalement incompatible avec la fonction postulée".
 
De ce fait, nos offres d'emploi sont ouvertes à toutes et à tous et nous vous invitons à postuler sur les offres qui vous correspondent. Ce recrutement constitue la voie normale d'accès à la fonction publique.

Si votre situation nécessite un aménagement d'épreuve, il est nécessaire d'en faire la demande au moment de votre inscription.
Les aménagements d'épreuves sont décidés par le jury de concours, après avis du médecin agrée.

Le recrutement par la voie contractuelle au titre du décret de 1995 constitue une autre voie d'accès à la fonction publique.
Ce dispositif permet de recruter des bénéficiaires de l'obligation d'emploi par contrat d'une durée d'un an à l'issue duquel ils peuvent être titularisés s'ils ont fait la preuve de leur aptitude professionnelle. Le contrat peut être éventuellement reconduit une fois, pour la même durée au maximum, si les capacités professionnelles de l'agent ont été jugées insuffisantes. Durant l'année de contrat, les agents sont accompagnés et bénéficient des formations nécessaires pour l'adaptation à l'emploi.

Les candidats doivent remplir les mêmes conditions d'aptitude physique (compatible avec l'emploi postulé) et de diplômes ou niveau d'études que pour le recrutement par concours.

Quel que soit la voie d'accès, chaque agent intégrant la fonction publique est soumis à une visite médicale auprès d'un médecin agrée qui vérifie que le handicap n'est pas incompatible avec l'exercice des fonctions postulées compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

Une visite est ensuite prévue auprès du service de santé au travail, où un médecin de prévention s'attachera à vérifier la compatibilité du handicap avec les conditions de travail liées au poste spécifique et à proposer des possibilités de compensation du handicap.