Master Sciences de la Terre et des planètes, environnement

Résumé

Le master STPE de l'OPGC se décline en deux parcours « Magmas et Volcans » et « Atmosphère » et s'appuie sur les thématiques de recherche des deux laboratoires en sciences de l'univers du site clermontois, le LMV et le LaMP. En savoir plus

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

cecile.sergere@uca.fr (secrétariat de la formation)
scola.master.pac@uca.fr (inscription administrative)

Pour que nous puissions vous recontacter

Ce champ est facultatif. Si vous ne le remplissez pas, la question donnée en exemple ci-dessus sera envoyée.

saisir le code présent dans l'image

Envoi du message…

Votre message a été envoyé.

Une erreur est survenue pendant l'envoi de la question. Essayez de nous contacter par téléphone.

Détails

Aides financières

Des aides financières sont disponibles dans le cadre de la Graduate Track (GT) InVolc (Volcano in the Earth System Research) sur des critères d’excellence académique et de qualité du projet d’études. Ces aides couvrent la première année d’étude en Master et le premier semestre de la deuxième année, jusqu’au début des stages en laboratoire, soit 16 mois au total. Un dossier spécifique de demande devra être préparé, en plus du dossier de candidature au Master concerné.
Des informations complémentaires sur la GT InVolc sont disponibles ici.
Publié le 17 November 2020

Présentation

Le Master « Sciences de la Terre et des Planètes, Environnement » de l’école de l’OPGC se décline en deux parcours, « Magmas et Volcans » et « Atmosphère ».
Le choix du parcours s'effectue lors du dépôt de candidature, et engage l'étudiant pour la durée du Master. Ces deux parcours d’excellence académique, mais n’excluant pas des débouchés professionnels s’appuient sur deux laboratoires de recherche reconnus internationalement : le Laboratoire Magmas et Volcans (LMV), et le Laboratoire de Météorologie Physique (LaMP), ainsi que sur le Centre International de Recherche sur les Risques naturels catastrophiques et la vulnérablilité socio-économique du programme iSite CAP20-25.
L’objectif de ce master est de donner aux étudiants des compétences techniques et une culture générale en sciences de l’univers leur permettant de poursuivre en doctorat dans le monde entier ou d’entrer directement dans la vie active. Il s’appuie sur une formation généraliste, pour l’acquisition d’outils et de concepts, complétée par une spécialisation poussée dans le domaine de la volcanologie et du magmatisme, ou le domaine des processus atmosphérique et de la météorologie, suivant le parcours choisi.
Une large place est consacrée à la formation pratique puisque deux stages de recherche (en laboratoire public ou en entreprise) sont compris dans la formation :
- d’une durée de huit semaines en première année
- d'une durée de cinq mois minimum en deuxième année.
Le travail d’acquisition de données sur le terrain est également privilégié via des stages de terrain en Italie, dans les Alpes et dans le Massif Central pour le parcours Magmas et Volcans, au sommet du Puy-de-Dôme pour le parcours Atmosphère.

       Le parcours Magmas et Volcans est le seul parcours de master entièrement dédié à la volcanologie en France avec une approche pluridisciplinaire : volcanologie physique, pétrologie magmatique, géochimie et géophysique, et leurs applications aux systèmes volcaniques actifs. Il a pour objectif la formation par la recherche dans tous les domaines du magmatisme (chimie de la Terre interne, formation et genèse des magmas, et leur mise en place - volcanisme en particulier), tout en tenant compte des aspects humains et environnementaux (prévision et prévention des risques). Les étudiants sont aussi en contact direct avec les problématiques de surveillance et d’aléas volcaniques grâce à la présence dans l’équipe pédagogique de physiciens des observatoires (CNAP) et de personnels travaillant sur le volcanisme actif d’Amérique Latine et d’Indonésie.

        La spécificité du parcours Atmosphère, en France et dans la région AuRA est qu’il se concentre sur les processus physico-chimiques à l’échelle locale et régionale étudiés par l’observation et la modélisation (comme Grenoble) et se spécialise dans l’atmosphère nuageuse (étude des nuages, de leurs précurseurs et leurs impacts) ; tout cela inscrit dans le contexte du climat et de ses changements.

Enjeux

Parcours Magmas et Volcans :
  • formation des étudiants par et pour la recherche dans tous les domaines du magmatisme
  • fonctionnement des systèmes volcaniques
  • chimie de la Terre interne
  • analyse des matériaux naturels et synthétiques
  • surveillance volcanologique

Parcours Atmosphère :
  • formation des étudiants sur les aspects de météorologie, qualité de l'air et changement climatique
  • techniques de mesures physico-chimique
  • modélisation numérique ou statistique
  • valorisation des compétences dans différents secteurs d'activité allant au-delà de la météorologie
  • préparation au concours d'ingénieur des travaux de la météorologie (Météo France). 

Lieux

Aubière

Campus Universitaire des Cézeaux

Responsable(s) de la formation

  • M. Etienne MEDARD
  • contact pour le parcours Magmas et Volcans : Etienne Médard - etienne.medard@uca.fr
  • contact pour le parcours Atmosphère : Marie Monier - marie.monier@uca.fr

Admission

Programme

Les informations ci-dessous sont données à titre indicatif et peuvent faire l'objet de mises à jour.
  • Un stage court en milieu professionnel (entreprise, laboratoire de recherche, collectivité...) est prévu à la fin du second semestre (S2) et le quatrième semestre (S4) est réservé à un stage en entreprise ou en laboratoire d'environ cinq mois.
  • Le parcours Atmosphère est associé au master international InMAS (International Master of Atmospheric Sciences), qui offre l’opportunité aux étudiants d’effectuer une partie de leur formation à l’étranger. Ce diplôme est en partenariat international avec Johannes Gutenberg Universität Mainz (Mainz, Allemagne), Ilia State University (Tbilisi, Géorgie) et University of Wyoming (Laramie, USA). Il permet aux étudiants de l’UCA d’effectuer un ou deux semestres (ou leur stage de S4) dans l’une des universités conventionnées, et réciproquement pour les étudiants de ces universités. Il offre la possibilité d’un double diplôme.

    Des séjours à l'étrangers pour une durée d'un semestre ou d'un an sont possibles dans le cadre du programme européen Erasmus (partenariat établis avec des universités allemandes, irlandaises, belges, italiennes, etc...). Il est également envisageable d'effectuer les stages de première ou de deuxième année à l'étranger.

    Tous les supports de cours des parcours MV et Atmosphère sont fournis en anglais. Certains modules initialement prévus pour être dispensés en français peuvent l’être également en anglais si des étudiants étrangers non-francophones les suivent. La part approximative de la formation (% du total) donnée en anglais est : parcours MV : 30 % - Parcours Atmosphère : 40 %
  • Alternance

    Cette formation n'est pas ouverte en alternance.

Et après ?

Niveau de sortie

Année post-bac de sortie

Bac +5

Poursuites d'études

La poursuite en doctorat, en France ou à l'étranger, est une possibilité offerte à l’issue de chacun des deux parcours.

Pour le parcours MV, le taux de poursuite d'études en doctorat est de 48 % à 1 an (bilan des promotions 2019 et 2020) et 63 % à 3 ans (promotions 2017 et 2018). 50 % des thèses de doctorat sont préparées à l'étranger (Suisse, Canada, Royaume Uni, Italie, Nouvelle Zélande). Pour le parcours Atmosphère, le taux de poursuite d'études en doctorat est de 40 % à 1 an (promotions 2019 et 2020) - aucune statistique n'est disponible à plus longue durée car le parcours est une création récente.

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité

  • Services à la personne et à la collectivité
  • Construction - Bâtiment - Travaux publics
  • Industrie

Métier(s)

  • Direction et ingénierie d'exploitation de gisements et de carrières
  • Études géologiques
  • Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • Recherche en sciences de l'univers, de la matière et du vivant
  • Supervision d'exploitation éco-industrielle

Insertion professionnelle

D'après les enquêtes de l'Observatoire des Formations de l'UCA, pour le parcours MV, 70 % des étudiants sont en emploi ou en poursuite d'études après un an (promotions 2019 et 2020), 100 % des étudiants sont en emploi ou en poursuite d'études après 30 mois (promotions 2017 et 2018).